Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/10/2013

La crise et les commerces (Label ville Juillet 2013)

La crise, on nous en rebat les oreilles à longueur d'antennes, est bien présente, profonde, c'est incontestable. Mais on oublie trop souvent qu'elle est avant tout FINANCIÈRE ! L'inconséquence de tout le monde financier qui, dans une course folle aux profits, a mis en danger la globalité des acteurs économiques du monde réel, est révoltante. Comme à l'accoutumée, ce sont bien les petites structures et l'immense majorité des salariés qui en paient les conséquences, avec un reste à vivre qui s'amenuise au fil des ans (le prix de l'énergie y est pour beaucoup).

Revoir nos réflexes de consommateurs est devenu impératif et urgent :

• Préférer les circuits courts : ce qui est produit dans notre région permet d'alimenter l'économie locale, et non pas favoriser les grands groupes internationaux qui laminent les petits producteurs et les petits commerces,

• Préférer les circuits courts, c'est aussi baisser de façon significative les émissions de gaz à effet de serre et cela est bénéfique pour lutter contre le dérèglement climatique,

• Avoir un réel contact avec un commerçant qui connaît sa clientèle crée du lien social : les grandes surfaces impersonnelles suscitent l'agressivité et entraînent un mal être pour le personnel, dont la souffrance au travail est grandissante,

• Préférer le commerçant local c'est aussi obtenir un conseil pertinent pour accompagner un achat.

 

Au bout du bout, c'est bien le citoyen et son porte-monnaie qui ont un pouvoir sur les modes de distribution, consommer moins, mieux et meilleur, c'est à portée de main, c'est à Tourcoing.

 

Thérèse Kozlowski-Marescaux

Adjointe Secteur Sud

(Blanc-Seau, Gambetta, Epidème, Virolois, Marlière)

16/02/2013

A Tourcoing, les chiens, les chats … les animaux sont nos amis !

Label Ville – Février 2013

Plus de 50% des tourquennois côtoient et affectionnent quotidiennement leurs animaux de compagnies.

La très belle exposition montrée au public, à l’Hôtel de Ville de Tourcoing, par la Ligue de Protection des Animaux témoigne combien l'animal de compagnie est un objet d'attachement dont la présence est rassurante.

Il rompt la solitude et l'isolement social.

La Société Protectrice des Animaux nous le rappellent souvent, ils sont une aide précieuse pour certaines catégories sociales, notamment les personnes à mobilités réduites, les personnes âgées et les enfants.

C’est donc avec les associations que les éluEs tourquennois, et en première ligne ceux d’Europe Ecologie Les Verts, sont engagés dans la protection animale et ils l’ont évoqué de nombreuses fois lors des Conseils Municipaux avec pour objectifs immédiats de :

    • Mettre en œuvre une Charte d’Accueil des Cirques,

    • Le rappel et l’application des règles de promenades et de propreté des animaux de compagnie,
    • L’interdiction des « Foires aux animaux »,

    • La poursuite des collaborations avec les propriétaires de Chiens Guides,

    • La création d’un groupe municipal de réflexion dédié à la condition et à la protection animale.

Plus globalement il s’agit de se mobiliser pour la protection de la faune et de la flore partout où cela est nécessaire, à Tourcoing mais aussi sur la planète.

Cette mobilisation passe par un des axes prioritaire de notre Agenda 21 communal : l’Education à l’Environnement, c’est dans ce contexte que les EluEs Europe Ecologie Les Verts revendiquent la réimplantation d’une Ferme Pédagogique à Tourcoing.

 

Bernard Despierre - Adjoint au Maire - Conseiller Communautaire LMCU

mobile_picture

11/12/2012

PROTEGEONS NOS QUARTIERS : ENSEMBLE POUR LA SUPRESSION DU « SECRET DEFENSE »

nuke,despierre,europeecologielesverts

 

Depuis plusieurs années les quartiers de Tourcoing sont régulièrement traversés par des convois ferroviaires transportant des déchets nucléaires radioactifs.

Ces trains, hautement toxiques, empruntent la voie ferrée reliant  dans les deux sens  la Normandie à la Belgique.

Traversant  Mouscron, Lille et Roubaix,  les wagons de déchets radioactifs, dénommés Castors, arrivent à Tourcoing et côtoient dans le plus grand secret  les quartiers de l’Union,  Gambetta, Epidème, Centre Ville, Virolois, Croix rouge et Marlière.

Ces transports de déchets nucléaires empruntent aussi, épisodiquement, l’autoroute A22 voisine des quartiers de la Bourgogne, du Pont Rompu, des Orions et du Clinquet.

Notre ville, les Tourquennoises et Tourquennois sont donc majoritairement  et très directement concernés par ces transports fantômes.

Parce que le « risque zéro » n’existe pas, qu’adviendrait- il si, par malheur, un accident se produisait sur le trajet, à proximité des écoles, des commerces, des entreprises, des habitations … ?

Et bien nous n’en savons rien !

Depuis une dizaine d’années l’état a classé «SECRET DEFENSE» tout ce qui touche de près ou de loin à l’activité nucléaire.

Vos éluEs Europe Ecologie Les Verts Tourquennois dénoncent ce déni d’information et ont interpellé Préfets et Ministres successifs sans qu’aucune réponse ne soit apportée quand à la conduite à tenir en cas d’incident majeur.

Il faut que cela cesse, ensemble nous pour pouvons percer l’opacité et briser le sceau du secret nucléaire français.

Pour notre sécurité, notre santé et celle de nos enfants,  avec nous, soyons nombreux à exiger la levée du « Secret Défense »

Bernard Despierre, Adjoint au Maire, Conseiller Communautaire LMCU

Président du groupe des EluEs Europe Ecologie Les Verts

220261_1338613722551_4979969_o.jpg 

Pour suivre notre actualité rejoignez nous sur Facebook :

Tourcoing Sans Nucléaire 

05/03/2012

Il y a un an, Fukushima : " Le nucléaire est un pari perdant ..." Stéphane Hessel.

Il y a un an déjà un tsunami d'une rare violence ravageait les côtes japonaises.
La catatrophe humaine est incalculable, le peuple japonais touché dans sa chair tente aujourd'hui de se relever.
Cette catastrophe naturelle aux conséquences humaines, écologiques et technologiques considérables n'est à ce jour pas encore totalement mesurée.
Dans nos sociétés dites sophistiquées c'est ce qu'on appelle "l'effet papillon", pour faire simple; un élément imprévisible en déclenche d'autres généralement beaucoup plus prévisibles.
Ce qui était prévisible c'est la série de catastrophes technologiques induites par les effets de ce Tsunami dont la catastrophe nucléaire de Fukushima.
Aujourd'hui les Japonais pleurent leurs disparus et pansent les plaies visibles de l'accident nucléaire, ils s'interrogent aussi sur la supression de la production nucléaire.
Ci dessous, le message de Katsutaka Idogawa, Maire de la ville de Futaba , est sans équivoque :
 


Message de Katsutaka Idogawa, Maire de la ville... par kna60

Alors que dans le monde et en Europe les gouvernements révisent leurs politiques énergétiques, la France s'enfonce dans le déni.
Hormis Eva Joly, aucun des candidats à l'élection présidentielle ne propose de réelles solutions alternatives.
Pire, sans même entendre les propos pourtant très mesurés du nouveau dirigeant d'Areva, les tenants du tout nucléaire imposent leurs lois, leurs fonctionnements, une vision d'un monde merveilleux où le risque n'existerait pas!
Les Habitants n'ont qu'à subir leur lubies/lobbyes : aujourd'hui encore, malgré les interpellations incessantes, un nouveau train de déchets nucléaires en provenance de la Hollande va traverser Tourcoing.
Alors qu'à notre demande, le Conseil Municipal s'est prononcé unanimement pour évaluer les possibilités d'interdire la traversée de Tourcoing par les convois nucléaires et pour diffuser l'information auprès des habitants, le gouvernement et l'État font la sourde oreille à nos demandes répétées. "Dormez braves gens le péril nucléaire est invisible, inodore et incolore ... "

7637315347_stephane-hessel.jpgCurieusement ceux qui nous déclinaient il y a encore quelques mois dans toutes les réunions et à toutes les sauces, la bonne parole de Stéphane Hessel, sont aujourd'hui étonnamment muets quand celui-ci déclare : "Le nucléaire est un pari perdant. En faisant le choix du nucléaire, nos dirigeants nationaux ont engagé notre avenir pour des décennies entières – sans nous consulter. Ils ont réquisitionné une thématique cruciale et se permettent de prendre les décisions seuls."

Alors comme Stéphane Hessel, les écologistes d'Europe Ecologie Les Verts réaffirment : "Aujourd’hui, insurgeons-nous, mobilisons-nous, exigeons ensemble et publiquement la sortie du nucléaire".
into-eternity-affiche.jpgA l'occasion d'une nouvelle Veillée Antinucléaire, nous en débattrons ce vendredi soir au Cinéma "Les Ecrans" suite à la diffusion de "INTO ETERNITY", un film de Michael Madsen et comme le dit fort justement ma collègue Thérése Kozlowski dans la dernière parution du Label Ville : "Les démantèlements nécessiteront des compétences que possèdent évidemment les agents des centrales, contrairement à une usine qui ferme, où les salariés se retrouvent sans emploi. Le développement des énergies renouvelables est un énorme réservoir d'emplois. Qu'attend-on ?"
 
Bernard Despierre - Adjoint au Maire, Conseiller Communautaire Lille Métropole.
 

Fukushima, un an après (Label Ville Février 2012)

Fukushima n'est pas une préoccupation de nos médias en cette période de campagne présidentielle. Cependant, le 11 mars, nous commémorerons cet accident consécutif au tsunami et il est nécessaire que les citoyens que nous sommes soient informés. Il est très difficile de lutter contre cette quasi-omerta et de glaner des informations fiables.

La situation à Fukushima est très préoccupante

L'ampleur de la fusion du cœoeur du réacteur 1 de la centrale a été sous estimée par les autorités japonaises. La quasi-totalité du combustible aurait fondu et commence à creuser, au-delà de la cuve du réacteur, le socle en béton de l'enceinte de confinement. Les dégâts sont sans doute beaucoup plus importants que l'a laissé entendre Tepco, l'opérateur d'électricité.

D'autre part, il n'y a plus que 9 réacteurs en service sur 54. Les Japonais vont donc sans doute sortir du nucléaire dans l'urgence. La majorité des centrales sont arrêtées pour la maintenance, mais les maires des communes à proximité ne souhaitent pas, pour la plupart, qu'on les remette en service. On les comprend aisément.

Quant aux zones contaminées, les mesures indépendantes sont rares. Il semblerait que le rayon de la zone touchée serait estimé entre 100 et 200 km (300 km pour Tchernobyl). Or, en France, notre législation impose des mesures de précaution en cas d'incident (accident ?) dans un rayon de 10 km !!! Ceci est plus qu'insuffisant. Tourcoing se situe à 100 km de Gravelines...

gravelines.jpgLa solution est claire : en sortir et vite. Les démantèlements nécessiteront des compétences que possèdent évidemment les agents des centrales, contrairement à une usine qui ferme, où les salariés se retrouvent sans emploi. Le développement des énergies renouvelables est un énorme réservoir d'emplois. Qu'attend-on ?

Thérèse Kozlowski-Marescaux - Adjointe Secteur Sud - Présidente du Conseil de Quartier du Blanc-Seau

03/02/2012

Société Coopérative : une alternative sociale et écologique !

 

seafrance.jpg

«C'est quand même pas des salariés qui vont diriger une entreprise » T.Mariani (Ministre UMP)

 

Un événement est en train de se produire dans notre région. La tentative de reprise par des salariés de leur outil de travail pour éviter de perdre leur emploi.

Il s'agit des salariés de la compagnie SEAFRANCE de Calais, actuellement en liquidation judiciaire.

J'ai la conviction que la vision hyper libérale de certains ministres, en charge de ce dossier,  favorise l'augmentation du nombre de demandeurs d'emploi, cela ne les honore pas.

Et bien oui, il arrive qu'un salarié, élu par ses collègues, puisse diriger l'entreprise avec une maîtrise sérieuse. On appelle cela une Société COopérative de Production. Cette forme de société existe depuis 1884 et il en existe environs 2000 dans le pays qui emploient 40000 personnes. Les salariés actionnaires sont appelés coopérateurs, ils détiennent au moins 65% du capital. La démocratie interne est bien réelle : une personne, une voix selon le principe coopérateur.

Grâce à leurs réserves impartageables qui restent propriété de l'entreprise, les SCOP ont  globalement mieux résisté aux effets dévastateurs de la crise économique.

Dans notre ville, nous comptons 3 SCOP dans les domaines aussi variés que l'électricité,  la pose d'alarme, la communication.

Une fois encore, l'Economie Sociale et Solidaire, dont font partie les SCOP, apporte une véritable réponse fiable et pertinente, là où l'économie classique échoue.

Nous, écologistes, nous soutenons cette forme d'économie qui participe activement à la transformation d'une économie capitaliste à bout de souffle.

En ce début d'année, les élus EELV de Tourcoing souhaitent réussite et bon vent aux salariés coopérateurs futurs repreneurs.

 

ROHART Jérôme - Conseiller municipal délégué à l'Economie Sociale et Solidaire.

20/12/2011

40 ans que la restauration collective bénéficie d'une T.V.A. à 5,5 %...

(Tribune parue dans le Label Ville)Restauration collective.jpeg

Un projet de loi du gouvernement doit passer au Parlement prochainement, pour créer une TVA à 7 % dans le domaine de la restauration commerciale. Vu le cadeau fiscal  fait il y a deux ans en instaurant une baisse de 19,6 à 5,5 %, cela ne fait pas bondir ses représentants... Cependant cette loi telle qu'elle est écrite par le gouvernement, inclut dans cette hausse la restauration collective.

Or, la TVA à 5,5 % est en vigueur depuis les années 60 pour ce secteur. La restauration collective n'est pas un secteur comme les autres : il a une vocation sociale évidente.

Depuis 40 ans : les bénéficiaires des repas sont les enfants, les adolescents, les malades, les personnes âgées, handicapées, des salariés et agents aux revenus généralement très modestes.

Depuis 40 ans : des repas moins onéreux que dans les autres restaurants pour les catégories sociales les moins favorisées.

Il s'agit d'un réseau de 73 000 structures qui s'est attaché à fournir 15 millions repas par jour, de qualité, équilibrés et peu coûteux.

 À Tourcoing, nous disposons d'une cuisine centrale et la Ville élabore les repas en régie municipale. Cette hausse aura peu de répercussions pour les Tourquennois bénéficiaires de ces repas, puisque les scolaires et les personnes âgées sont exonérés de TVA.  Ce ne serait pas le cas si nous faisions appel à une société extérieure en délégation de service public.

 Et ce gouvernement va une fois de plus organiser une baisse du pouvoir d'achat pour les personnes les plus modestes en le dissimulant derrière une hausse générale de TVA à 7 %. Nous demandons à nos députés de ne pas voter pour ce volet de la loi concernant la restauration collective et de demander, à cette occasion, de généraliser l'utilisation dans la confection de ces repas des produits issus de l'agriculture biologique.

 

Thérèse KOZLOWSKI-MARESCAUX

Adjointe du Secteur Sud

Présidente du Conseil de Quartier Blanc-Seau 

29/10/2011

La crise, la crise, la crise... (article paru dans le Label Ville)

250px-Wall_Street_Sign.jpgDepuis maintenant presque 40 ans, on nous rebat les oreilles avec "LA" crise : les moins de 40 ans n'ont connu que ce discours.

Les banques ont été depuis trop longtemps dans une financiarisation* à outrance de leurs objectifs et leurs profits. Elles ont délaissé l'investissement dans l'économie réelle ce qui entraîne des fermetures de PME et des licenciements dont on entend peu parler puisque ce sont quelques salariés qui sont concernés à chaque fois.

La fiscalité totalement injuste du gouvernement (100 milliards de recettes en moins pour l'État en comparaison avec l'année 2000) a des conséquences très importantes sur tout le tissu social de notre région et de notre ville.

L'affolement provoqué des bourses, puisqu'il s'agit de spéculation à la baisse, nuit aux petits épargnants et aux petits porteurs.

Tout cela nous inquiète à juste titre. Et sans parler ici du nucléaire, des gaz de schiste, du dérèglement climatique, de la précarité énergétique, etc.

 

Cependant, il est des raisons d'espérer et elles sont nombreuses.

Développer l'économie sociale et solidaire qui remet l'homme et l'environnement au cœur des préoccupations est un pilier central de la conversion écologique de l'économie.

Voici quelques exemples pour générer une croissance acceptable, verte et juste :

Investir dans l'économie durable :

• développer les entreprises (souvent des PME) qui isolent, rénovent le bâti ancien, important à Tourcoing,

• développer les réseaux de chaleur,

• démanteler les centrales nucléaires et développer les énergies renouvelables.

Investir dans l'éducation, la recherche et la culture.

Avoir une fiscalité écologique avec une taxe sur les énergies "non renouvelables".

Développer les transports en commun, les moyens de déplacement doux et non polluants.

 

Etc, etc...

 

Pour que nos enfants et petits-enfants héritent d'une planète viable et durable.

 

* à Tourcoing nous n'avons contracté aucun emprunt "toxique".

 

Thérèse KOZLOWSKI-MARESCAUX

Adjointe du Secteur sud

Présidente du Conseil de Quartier du Blanc-Seau

03/09/2011

L'unité fait avancer Tourcoing et la Vallée de la Lys !

Au fil des pages de ce Label Ville* vous redécouvrez tout ce qui fait le nouveau quotidien des tourquennoises et des tourquennois.

 

Depuis trois ans, au fil des projets, cette ville se transforme positivement et cela n'est pas le seul fait du hasard ou de la bonne volonté.

 

Le rassemblement de la gauche et des écologistes que vous avez choisi en 2008 porte avec vous cette lutte contre les inégalités écologiques et sociales, porte avec vous cette transformation résolue de la ville pour un quotidien plus heureux.

 

Dépassant nos différences, additionnant nos approches, la vision positive que nous partageons est à l'opposé de l'action du gouvernement actuel imposé par la droite.

 

A Tourcoing et dans la Vallée de la Lys, comme ailleurs, nous n'avons pas besoin de cette politique qui plonge notre pays dans la pauvreté et l'insécurité écologique et sociale.

 

Bien au contraire la gauche rassemblée, les femmes et les hommes de progrès avec les écologistes font leurs preuves depuis ces trois premières années à votre service.

 

Dans les mois qui viennent et en 2012 c'est cette équipe-là qu'il faut pour Tourcoing, pour la Vallée de la Lys et pour la France.

 

L'unité ne gomme pas la diversité, l'unité se regénère quotidiennement, l'unité est un combat de paix.

 

Avec vous, les éluEs écologistes seront de ce combat là !

 

Bernard Despierre,

Adjoint au Maire,

Conseiller Communautaire LMCU

*Label Ville de Septembre 2011

22/04/2011

« La France, pays du Soleil Couchant »

 

soleil couchant.jpg

« La France, pays du Soleil Couchant »

En France, actuellement, des milliers de réalisations ont mis en valeur les qualités  de  l'électricité solaire photovoltaïque : sa  fiabilité, son autonomie ne sont plus à démontrer. Plus de 10 000 foyers  bénéficient de l'électricité photovoltaïque en France et plus de 3 000 particuliers raccordés au réseau vendent leur production d'électricité à EDF (source : ADEME). Il s'agit d'une énergie renouvelable et inépuisable. En développant ce type d'énergie, tout en pesant sur l'isolation de nos bâtiments, il nous est possible de sortir du nucléaire et de tout son cortège d'inconvénients (irradiations, incidents majeurs ou non, traitement des déchets, etc...).

Cependant, le gouvernement a pris une tout autre décision : celle de baisser le prix de rachat de l'électricité par EDF et baisser également le montant des aides à l'installation des panneaux, considérés comme des "niches fiscales".

Une fois de plus, il s'agit de faire le contraire de ce qui a été dit : sans éolien et sans solaire photovoltaïque, fini le respect des engagements français d'atteindre 23% d'énergies renouvelables en 2020. Prendre comme prétexte le "coût" du photovoltaïque est indécent et fallacieux, l'augmentation des prix de l'électricité n'est pas due au photovoltaïque, mais aux dérapages incessants du coût des centrales nucléaires (et nous n'avons pas encore inclus le prix des démantèlements !). C'est tout au contraire un investissement pour l'avenir : non seulement, il permet d'atteindre nos objectifs en matière de diminution des gaz à effet de serre, mais c'est 25.000 emplois déjà créés par la filière, et qui se trouvent menacés malheureusement par ces décisions.

Susciter, avec le Grenelle, tant d'espoir et le "casser" avec autant de minutie est scandaleux.

A Tourcoing, malgré la conjoncture difficile, nous avons maintenu les aides à l'installation de ces panneaux pour nos concitoyens porteurs du projet de passage aux énergies renouvelables.

Thérèse KOZLOWSKI-MARESCAUX - Adjointe au Maire chargée du Secteur Sud

 


18/03/2011

Le mensonge nucléaire

fukushima2.jpeg

Paru dans le Label Ville, j'ai écrit ce texte il y a deux semaines : pour alerter, une nouvelle fois, sur les dangers du nucléaire. Je l'ai déjà dit par ailleurs, je suis en colère; j'ai un regret : celui d'avoir eu raison...

TOUS LES ÉCOLOGISTES SONT EN COLÈRE : si, le 27 avril 1986, nous avions pris la décision de sortir du nucléaire, aujourd'hui, nous aurions terminé ce long travail, créé des emplois dans les énergies renouvelables, dans le démantèlement des centrales, dans la formation à ces technologies... et nous n'aurions plus cette épée de Damoclès au-dessus de la tête.

TOUS LES ÉCOLOGISTES SOUTIENNENT LE PEUPLE JAPONAIS.

 

 26 avril 1986 - 26 avril 2011 : 25 ans de mensonge de l’industrie nucléaire, de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et des autorités.

Tchenobyl.jpeg

 Avec l’ouverture de Tchernobyl au tourisme, certains aimeraient reléguer la catastrophe dans le passé. Toutefois, il est bon de rappeler que la catastrophe de Tchernobyl est toujours une réalité et que Tchernobyl continue de tuer : les populations ukrainiennes et biélorusses en souffrent tout particulièrement (enfants et adultes).

 Nous pourrions penser que Tchernobyl est bien loin et que nous ne sommes pas concernés. C'est aller vite en besogne. En France, 58 réacteurs sont en activité, dont un dans notre département, à Gravelines, alors que le nucléaire constitue plus que jamais une menace pour les êtres humains et l’environnement.

Eviter un Tchernobyl, en France, c’est possible... si la France s’autorise enfin à remettre le nucléaire en question et à se pencher sur les alternatives. Depuis 50 ans, les investissements se sont faits quasi-exclusivement sur le nucléaire, alors qu'il aurait fallu diversifier les recherches dans tous les domaines pour essayer de renoncer à ce mode de production d'énergie qui laisse des déchets pour le moins encombrants, que l'on fait transiter aussi bien par le train que par la route, en n'informant pas les habitants, ni les élus locaux d'ailleurs (le dernier train est passé à Tourcoing le 3 février 2011).

 Nous tenons à rappeler que, partout dans le monde, les énergies alternatives progressent plus vite que le nucléaire, sauf en France où, après l'espoir suscité par le Grenelle de l'environnement, le développement des énergies renouvelables est fortement remis en cause. Les lobbies nucléaire et pétrolier trouvent une oreille attentive auprès de Nicolas Sarkozy qui a déclaré : «L'environnement, ça commence à bien faire !»

 Sortir du Nucléaire c'est possible :

- en développant les énergies renouvelables (photovoltaïque, éolien, etc...)

- en réduisant notre consommation de façon drastique (isolation des bâtiments, transports en commun).

Thérèse KOZLOWSKI-MARESCAUX - Adjointe au Maire Secteur Sud

 

 

 

02/02/2011

Exclusif : un train de déchets radioactifs va quitter Valognes (Manche) cette nuit dans le plus grand secret pour rejoindre la Belgique

nucleaire-non-merci1.jpgA l'appel du Réseau "Sortir du nucléaire" (France)
et de "NUCLÉAIRE-STOP" (Belgique)
un rendez-vous est fixé
Jeudi 3 Février 2011
à 18h30 devant la mairie de Tourcoing

10, place Victor Hassebroucq
Métro Colbert & Tourcoing Centre

Lire la suite

01/02/2011

Des fleurs et des arbres pour le développement de la biodiversité à Tourcoing

forêt.jpgL’année 2010, Année Internationale de la Diversité Biologique, se termine bien pour le maintien de la biodiversité à Tourcoing.

Le Conseil National des Villes et Villages Fleuris a confirmé le label "Quatre fleurs" attribué à notre ville depuis plusieurs années.

Son président honore notre cité dans les termes suivants : "Le jury a pu apprécier l’implication de l’équipe municipale soutenue par celle des services techniques pour améliorer la qualité de vie des habitants. La reconquête des friches industrielles s’opère dans le cadre d’un projet global de rénovation urbaine avec l’ambition de valoriser le territoire et son image. L’attention portée à l’harmonie des compositions florales offre une bonne lisibilité du fleurissement qui s’intègre judicieusement au paysage urbain. Les terre-pleins centraux font à ce titre l’objet d’un traitement paysager et floral d’une grande créativité qui témoigne du niveau de technicité des services. Le jardin botanique et les serres pédagogiques constituent des aménagements de qualité au service de la sensibilisation du public dans les domaines du végétal et du développement durable."

Voilà une réelle et concrète reconnaissance du travail accompli par nos jardiniers, c’est un encouragement à poursuivre activement notre effort de reconquête de l’espace urbain par les milieux naturels.

2011 est consacré au renforcement de notre patrimoine arboricole.

Afin de renforcer les initiatives visant à promouvoir la préservation et le développement des forêts sur le plan mondial, l’Assemblée générale des Nations unies proclame 2011, Année Internationale de la Forêt.

S’il n’y a pas de forêt au sens propre du terme sur notre territoire local, nos espaces publics sont peuplés de plus de 15 000 arbres (le nombre d’arbres peuplant les jardins privés n’est pas connu).

 Pour accroître encore ce potentiel écologique utile à l’humanité, nous devons ensemble, habitants, visiteurs et élus, être vigilants, volontaristes et déterminés.

Bernard Despierre - Président du groupe "Europe Ecologie Les Verts"

* Tribune libre pour le Label Ville de Janvier 2011

28/05/2009

Plus belle l'Europe . Episode 4 et Episode 5

Après les trois épisode précédents, voilà que se termine notre feuilleton «  Plus belle l'Europe ... « 

Il est de bon ton de décrier tout de go l'Union Européenne et il y a parfois des raisons objectives à se désamour : éloignement des lieux de décisions, primauté à la technocratie, campagnes de dénigrement d'une partie de nos dirigeants politiques, détournement d'un projet européen généreux au profit d'une minorité fortunée, ...


Mais à y regarder de plus près, la construction européenne est une des plus grandes réalisations humaines survenues depuis des siècles avec pour objectif principal : la Paix !

Prenons donc le temps de dire l'Europe avec sincérité dans ce qu 'elle a de plus proche de nos préoccupations locales, ici, à Tourcoing.

Un seul exemple pour illustrer ce que nous apportent les député(e)s européens dont les écologistes :

Ce mois de juin, la municipalité inaugure les 1200 m2 des nouvelles Serres Pédagogiques situées dans le Jardin Botanique rénové.

Ces serres pédagogiques sont un formidable outil de découverte de la nature, de la botanique, de la biodiversité, des espèces à protéger.

Cette réalisation d'éducation à l'environnement, à l'écologie et au développement durable est au service de l'ensemble des générations tourquennoises et voisines.

Rien n'aurait pu se concrétiser sans la participation financière de l'Europe.

Bien d'autres projets sont soutenus par l'Union Européenne et c'est sur ce désir de nature en ville que nous clôturons ce quatrième épisode.

C'est maintenant à vous d'écrire le cinquième épisode de «  Plus belle l'Europe », le 7 juin, en vous rendant dans les bureaux de vote.

« Choisir l'Europe et l'Ecologie c'est faire le choix de Tourcoing »


Bernard Despierre - Adjoint au Maire – Conseiller Communautaire

Pour lire l'ensemble du feuilleton "Plus belle l'Europe " cliquez sur  : http://rueverte.hautetfort.com/vos-elues-dans-le-label-vi...

18/05/2009

Episode 3 : Les Ecologistes proposent une Europe réaliste et généreuse.

PLUS BELLE L’EUROPE. Votre feuilleton !

Il a 17 ans, est afghan, tourquennois et hélas "Sans-Papier"… mais il est sportif.

Sa spécialité : la boxe française. Il s'entraîne avec beaucoup de pugnacité et de volonté… et obtient le titre de champion de France le 28 février dernier.

Éric Besson, Ministre de l'immigration et de l'Identité Nationale, ne peut que lui accorder, personnellement, un titre de séjour pour un an …

C'était le minimum. L'histoire de Sharif Hassan Zadeh est belle et suscite l'admiration.

Qu'en est-il des autres candidats à l'immigration ?

• Ils subissent une politique d'immigration triée, et surtout pas choisie, conçue pour répondre à des impératifs économiques contestables,

• Ils subissent une répression sans précédent, avec menaces quotidiennes d'expulsion, alors que c'est souvent au péril de leur vie qu'ils tentent de trouver refuge en Europe,

• Ils subissent la détention souvent inhumaine, dans des centres de rétention administrative, même accompagnés de jeunes enfants,

• Ils subissent le manque de logement, le difficile accès aux soins, etc,

• Ils subissent également la répression incessante envers les associations qui leur apportent une aide, qu'elle soit juridique, sociale ou tout simplement humanitaire.

Nous ne pouvons pas accepter que notre belle Europe se détourne des Droits de l'Homme et devienne une forteresse imprenable.

Elle doit rester une terre d'accueil et de vie pour les Hommes fuyant des guerres, des états liberticides, des famines provoquées par la spéculation et les conséquences du dérèglement climatique.

À suivre ...

Thérèse KOZLOWSKI - Adjointe au Maire - Secteur Sud

(Marlière, Virolois, Épidème, Gambetta, Blanc-Seau)

Pour relire les épisodes précédents, consultez la rubrique Label Ville : http://rueverte.hautetfort.com