Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2013

Conseil Municipal 17 octobre 2013 - Intervention sur le Débat d'Orientation Budgétaire

Une partie de nos investissements est consacrée à la recherche d'économie d'énergie, tant pour parvenir à notre objectif du Plan Climat que pour alléger notre budget de fonctionnement. C'est là tout l'intérêt de la démarche : faire du bien à notre environnement ET à notre budget.

 

Nous investissons dans de nombreux domaines :

 

• L'achat de véhicules hybrides, le parc de nos véhicules est appelé à se transformer complètement de façon à faire des économies substantielles sur le carburant,

• Le plan de changement d'un grand nombre de nos chaudières permet déjà de réaliser des économies sur nos factures de fluides, nous avons installé 6 chaudières Biomasse et 35 chaudières à gaz à condensation, il est important de baisser significativement le volume de la consommation (- 23,4 % à l'horizon 2018), car les prix de l'énergie augmentent sans cesse.

• Le renouvellement de l'éclairage public, avec l'utilisation de LED moins gourmands en électricité,

• La modulation de l'éclairage nocturne sur trois mois d'été a permis une réduction de la consommation d'électricité pour un montant de 5 500 euros, sur un an cela fera plus de 22.000 euros.

 

Tout cela a nécessité et nécessitera des investissements, si nous les baissons, cela veut-il dire que l'on arrête notre recherche d'économies d'énergie, ce qui aurait un impact sur notre budget de fonctionnement déjà très contraint ? Alors, on arrête ou on continue ?

Et j'ai entendu des «On arrête» sur les bancs de l'opposition !!!! 

 

Thérèse Kozlowski-Marescaux

Adjointe secteur sud.

Réponse au groupe UMP / UDI au vœu "Refus du village d'insertion" Conseil municipal du 17 octobre 2013

Tout d'abord, je voudrais préciser les choses. De quoi parle-t-on ?

Sous les termes "village d'insertion", on peut imaginer de nombreux logements et un regroupement de dizaines de familles. Ou, comme vous l'avez fait, Monsieur le Député, sur La Chaîne Parlementaire, exagérer de façon caricaturale la situation pour attiser la peur, je vous cite :

" [...] A Tourcoing, dans ma commune, il y a des dizaines, des centaines de caravanes qui s'installent [...]."

 

Mais nous ne sommes pas dans l'imaginaire et la spéculation : on évoque ici en fait trois logements, TROIS, qui pourront abriter TROIS familles (6 adultes et 7 enfants). Ces familles ont la volonté de s'intégrer, ont été choisies par la préfecture avec des critères bien précis. Les enfants sont scolarisés, les parents accompagnés socialement par le CCAS et l'AFEJI.

 

Quand vous dites dans votre voeu "Si Tourcoing peut accueillir quelques familles, qui souhaitent véritablement, s'intégrer à notre pays, il faut que ces dernières soient traitées ni plus, ni moins, comme toutes les familles françaises et étrangères...", c'est exactement ce dont il s'agit. Ni plus, ni moins.

 

Par ailleurs, il faut savoir que les fonds européens ont été sollicités à hauteur de 80 % pour ce projet, l'état finance l'accompagnement, la Ville met l'immeuble à disposition.

 

De toutes façons, humainement, c'est vraiment le moins que l'on puisse faire, face à une telle détresse...


Thérèse Kozlowski-Marescaux

Adjointe du secteur sud

 

12/10/2013

La crise et les commerces (Label ville Juillet 2013)

La crise, on nous en rebat les oreilles à longueur d'antennes, est bien présente, profonde, c'est incontestable. Mais on oublie trop souvent qu'elle est avant tout FINANCIÈRE ! L'inconséquence de tout le monde financier qui, dans une course folle aux profits, a mis en danger la globalité des acteurs économiques du monde réel, est révoltante. Comme à l'accoutumée, ce sont bien les petites structures et l'immense majorité des salariés qui en paient les conséquences, avec un reste à vivre qui s'amenuise au fil des ans (le prix de l'énergie y est pour beaucoup).

Revoir nos réflexes de consommateurs est devenu impératif et urgent :

• Préférer les circuits courts : ce qui est produit dans notre région permet d'alimenter l'économie locale, et non pas favoriser les grands groupes internationaux qui laminent les petits producteurs et les petits commerces,

• Préférer les circuits courts, c'est aussi baisser de façon significative les émissions de gaz à effet de serre et cela est bénéfique pour lutter contre le dérèglement climatique,

• Avoir un réel contact avec un commerçant qui connaît sa clientèle crée du lien social : les grandes surfaces impersonnelles suscitent l'agressivité et entraînent un mal être pour le personnel, dont la souffrance au travail est grandissante,

• Préférer le commerçant local c'est aussi obtenir un conseil pertinent pour accompagner un achat.

 

Au bout du bout, c'est bien le citoyen et son porte-monnaie qui ont un pouvoir sur les modes de distribution, consommer moins, mieux et meilleur, c'est à portée de main, c'est à Tourcoing.

 

Thérèse Kozlowski-Marescaux

Adjointe Secteur Sud

(Blanc-Seau, Gambetta, Epidème, Virolois, Marlière)

07/10/2013

Mon premier «Mariage pour tous»

Samedi fut un jour exceptionnel dans ma vie d'élue et dans ma vie tout court.


 


Thérése.jpg


 


Marier, dans notre belle salle des mariages tourquennoise récemment rénovée, deux amies de longue date, n'est pas courant. Il a fallu pour cela que les circonstances rendent l'événement possible : tout d'abord, la loi, dite du "Mariage pour tous", votée au printemps et défendue avec beaucoup de ténacité par Madame Taubira, une grande dame, face à une opposition déchainée, intolérante, ignorante et parfois insultante. En France, c'était la première fois que l'on défilait dans les rues contre des droits attribués à une catégorie de Français...


Ensuite il était indispensable que je sois élue pour pouvoir officier... Ces deux conditions étaient réunies en 2013... Enfin !!


Il y a 32 ans, quand Giuseppina et Raphaelle se sont connues à Marcq-en-Barœul, nous étions à des années-lumière de penser que cela serait possible, et cela le fut... quand même. Contre vents et marées.


Résidant dans la région d'Avelino en Italie depuis une vingtaine d'années, Giuseppina a créé l'Association Famiglie Arcobaleno (Familles Arc-en-ciel) qui milite pour que les familles, et surtout les enfants, aient tous les mêmes droits. Pour convaincre l'Italie entière, il faudra à mes amies beaucoup de ténacité, de persévérance... Nous l'avons fait, nombre de pays européens aussi, les Italiens peuvent le faire... Ce n'est qu'une question de temps.


 Où l'on en parle (et de Tourcoing aussi...) : El Corriere della Sera, La Reppublica...


 


http://27esimaora.corriere.it/articolo/le-nozze-francesi-...


«Celebra le nozze Thérèse Kozlowski, assessora al comune di Tourcoing e amica dei La Delfa da decenni:



“Questa cerimonia – dice – è il simbolo dell’Europa che si è costruita passo dopo passo. Le mentalità delle persone si sono dovute evolvere perché questa legge fosse adottata e noi potessimo ritrovarci qui”. E poi l’augurio per il futuro; “Giuseppina ti servirà tutta la tua tenacia per convincere l’Italia intera che la famiglia arcobaleno è assolutamente una famiglia come le altre”.»



La reppublica 


Campania Notizie


Zerotto Nove

19/02/2013

"Retour de Fukushima" par Karima Delli

Vendredi 22 février 2013
Conférence/Débat
"Retour de Fukushima" par Karima Delli
Députée Européenne EELV.
 
A partir de 19h00, Foyer, 13 rue de Menin à Tourcoing
(métro Ligne 2, Liane 4 & V'Lille : station Colbert).

Fukushima.jpg

"En décembre 2012, Karima Delli, Députée Européenne EELV, se rend à Fukushima au Japon.
Membre de la délégation emmenée par Pascal Durand, Secrétaire National EELV, elle constate sur place les ravages de la catastrophe nucléaire japonaise consécutive au séisme du 11 mars 2011.
Deux ans après, qui a t il de changé dans le regard des Japonais ?
Qu'en est il des interrogations liées à l'industrie nucléaire dans le monde ?
Karima Delli est aussi notre co-listière aux dernières élections municipales de Tourcoing.
Depuis dix ans des convois ferroviaires de déchets nucléaires sillonnent régulièrement les quartiers de notre ville ... et de la métropole lilloise ...
Quels impacts pour Tourcoing et ses habitants ?
Une question à poser dans le Débat National pour la Transition Energétique ?
Quelle mobilisation à entretenir ?"
 
Bernard Despierre
Adjoint au Maire
Conseiller Communautaire LMCU
Secrétaire du Groupe Local EELV Vallée de la Lys
 
 
 
En savoir plus :
Contact : Thérèse Kozlowski

16/02/2013

"A VOS AGENDAS !"

Vendredi 22 février :

Conférence/Débat "Retour de Fukushima" par Karima Delli, Députée Européenne EELV, à partir de 19h00, Foyer 13 rue de Menin à Tourcoing

(métro Ligne 2, Liane 4 & V'Lille : station Colbert).



Contact : Thérèse Kozlowski

 



Samedi 2 & Dimanche 3 Mars :

Le géant KLIMATO "saison 4" à la Fête des Géants :



(métro Ligne 2, Liane 4 & V'Lille : Station Tourcoing Centre)

Contatc : Jack Rouberties

 



Jeudi 7 mars : Rencontre débat par "Groene Eurométropo (o) l (e) Verte" :

Le Canal Seine Nord: Un projet commun ?, avec Marie Christine Lefebvre (Ecolo), Bart Caron (Groen), Myriam Cau, Vice Présidente EELV du Conseil Régional NPdC, et Bernard Despierre (EELV) à 18h, salle des Fêtes de la Mairie de Tourcoing

(métro Ligne 2 : station Tourcoing Centre, Liane 4 & V'Lille : station Hôtel de Ville.


Contact : Bernard Despierre

 



Samedi 9 mars :

Chaine Humaine pour l'Arrêt du Nucléaire Civil et Militaire, à partir de 13h30 à Paris.



Contact : Thérèse Kozlowski

 

 



Pour suivre notre actualité :



17/12/2012

Le Comité d'éthique de la vidéo-surveillance propose une charte

 Intervention au Conseil Municipal du 6 décembre 2012

 

Tout d'abord, un petit rappel. En début de mandat, il a été décidé par notre instance d'implanter de nouvelles caméras de vidéo-surveillance. Le groupe EE-LV soucieux de garantir la protection de la vie privée avait proposé de mettre en place un comité d'éthique sur la vidéosurveillance, proposition acceptée et votée en Conseil Municipal le 30 juin 2011.

Le premier travail effectué par ce comité depuis un an a été remarquable et de haute tenue. Les interventions des participants ont été constructives et ont permis de rédiger une charte parfaitement pertinente. En effet, nous sommes parvenus à laisser la vidéo surveillance à la place qu'elle doit avoir : un simple outil à la disposition d'un réseau d'intervenants. Nous avons eu la volonté de donner la priorité à la présence humaine dans nos quartiers ou en centre ville : les policiers bien sûr, mais le tissu associatif et social de notre ville. Pour nous, il est primordial d'être présents sur le terrain, de dialoguer avec les Tourquennois.

En juin 2012, nous avons pu visiter le CSU où sont implantés tous les écrans et nous avons pu ainsi nous rendre compte que la vie privée est préservée, puisque les caméras ne peuvent pas zoomer sur les fenêtres des habitations par exemple. Cela nous a permis de constater aussi des dysfonctionnements puisque cette sécurité ne fonctionnait pas sur toutes les caméras. Une intervention technique a permis de rectifier rapidement cette anomalie majeure. Nous avons pu constater combien notre comité d'éthique est efficace et indispensable.

Thérèse KOZLOWSKI

Adjointe du Secteur Sud

Conférence sur le climat de Doha 2012


Intervention au Conseil Municipal du 6 décembre 2012

Alors que se tient en ce moment, à Doha au Qatar, la 18e conférence sur le climat, tout porte à croire que les négociations seront difficiles, nous pourrons en juger demain soir puisque la conférence n'est pas terminée.

Laurent Fabius, Ministre des Affaires Étrangères, vient de confirmer officiellement à Doha que la France est disponible pour accueillir en 2015 la conférence de l'ONU sur le climat.

Au niveau international, nombre de pays freine des quatre fers pour atteindre l'objectif de ne pas dépasser 2° de hausse de la température globale de notre atmosphère, en particulier les Etats-Unis et les pays émergents, comme par exemple la Chine, le Brésil, même s'ils commencent à comprendre que eux aussi ont intérêt à s'impliquer dans cette problématique au vu des prévisions du GIEC (Groupe d'experts Intergouvernementaux sur l'Evolution du Climat), dont les scénarii les plus pessimistes sont en train de se réaliser.

A Tourcoing, nous restons optimistes et nous agissons en toute cohérence avec ces objectifs. Nous avons même le projet d'être plus ambitieux que l'Europe sur ces questions, c'est-à-dire au-delà des 3 x 20 pour 2020 (20 % ENR, -20 % d'émission de GES, -20 % consommation d'énergie).

panneaux PV.jpeg

Favoriser la production d'énergies renouvelables, c'est promouvoir entre autres les panneaux photovoltaïques, ce que nous faisons à Tourcoing, l'implantation d'éoliennes, la géothermie, etc...

Lutter contre les émissions de gaz à effet de serre, c'est avant tout travailler sur les transports, et sur le bâtiment. En effet, le chauffage de nos bâtiments et de nos habitations est un important producteur de gaz à effet de serre. En rénovant nos chaudières municipales, nous veillons à réduire significativement les émissions. Pour ce qui est des transports, nous favorisons les déplacements en transports en commun en lien avec Lille Métropole Communauté Urbaine et Transpole.

En consommant moins d'énergie, nous agissons également contre le dérèglement climatique. Le chantier est encore devant nous puisqu'ici c'est essentiellement l'isolation des bâtiments qu'il faut revoir. C'est un grand chantier autant pour les pouvoirs publics que pour les citoyens tourquennois. Il s'agit là d'un gisement d'emplois non délocalisables qu'il faut développer.

Même si à Doha, les résultats ne sont pas aussi ambitieux que nous le souhaitons, il ne faut pas baisser les bras et nos ministres seront, nous l'espérons, assez pugnaces ; à Tourcoing, nous agissons pour que effectivement cet objectif des 3 x 20 soit atteint en 2020.

Thérèse KOZLOWSKI

Adjointe du Secteur Sud

04/12/2012

15.000 arbres en 10 ans : c'est parti !

 

BD Yser.JPG

Samedi 1er décembre, en compagnie du Maire de Tourcoing et d'une trentaine de Tourquennois qui se sont relayés toute la matinée, Bernard Despierre et moi-même avons commencé la campagne de plantations d'arbres au Parc de l'Yser : "Plus d'arbres, plus de vie". De nombreuses espèces locales ont été plantées : 150 baliveaux de charmes, chênes, acacias, boulots, hêtres... 

Yser 12.12.JPGL'objectif est de doubler les 15000 sujets présents sur le domaine public de la commune. En effet, favoriser le développement d'un véritable corridor écologique et de la biodiversité en prolongeant les espaces existants est un véritable atout pour la lutte contre les gaz à effet de serre, couplée à une baisse drastique des émissions de gaz (plan climat).

Merci au service des Parcs et Jardins, bien représenté, à Canopée Reforestation pour son soutien et à la Fondation Européenne d'Education à l'Environnement pour la dotation de 500 arbres. Ce fut un beau moment d'action collective en faveur de la Nature en Ville.

Yser2.JPG

Thérèse KOZLOWSKI-MARESCAUX

Adjointe au Maire, Secteur Sud

01/09/2012

Du statut de l'ÉluE… suite

En février dernier, avec le Président de la FEVE (Fédérations des ÉluEs Verts et Écologistes), Jean-François Caron, nous adressions un courrier au Président de l'Association des Maires de France (à lire ici: http://rueverte.hautetfort.com/archive/2012/02/16/du-stat...). Nous demandions de prendre en compte le genre dans le titre, mais aussi dans les textes de la brochure sur le statut de l'ÉluE. 

AMF (statut éluE).jpg

C'est chose faite pour la couverture.

Pour le corps de texte, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. L'explication (le prétexte ?) en est : «…les 60 pages ne pouvant être alourdies par l’utilisation systématique du double genre, sauf à les rendre parfaitement illisibles !» (p. 2 de la brochure). Le double genre, lourd ? illisible ? Ah bon ?...!!!!

Thérèse KOZLOWSKI-MARESCAUX

Adjointe au Maire, Secteur Sud

21/06/2012

Éthique, lois et vidéos

camera 2.jpegDepuis 2008, la préoccupation des écologistes face au développement des caméras de vidéo-surveillance a été constante.

Après avoir demandé et obtenu la création d'un comité d'éthique sur ce sujet, le groupe Europe Ecologie Les Verts s'est abstenu lors de la délibération en conseil municipal pour l'extension du parc de caméras à Tourcoing. Bien lui en a pris.

En effet, cette technologie qui permet de résoudre nombre d'enquêtes policières est souvent sur le fil concernant les libertés individuelles. Les capacités de "suivre" une personne de caméra en caméra, de zoomer sont très performantes et le risque de dérives n'est pas nul, même si la volonté des différents intervenants est de protéger nos concitoyens.

Il faut noter que le zoom est limité par des masquages automatiques : par exemples, l'Hôpital Dron, les crèches ou les fenêtres des habitations privées. Dès qu'une fenêtre apparaît sur l'écran, un cadre noir la masque.

Lors de la visite du PC de vidéo-surveillance par ce comité d'éthique dont je fais partie, nous avons pu constater, hélas, que cet automatisme ne fonctionnait pas sur une partie des caméras. Cette faille serait la conséquence présumée d'une visite technique quelques jours auparavant. Le zoom était donc possible... Ce "bug" devrait être rectifié dans les plus brefs délais.

Cet incident éclaire de façon concrète les limites d'un tel dispositif par rapport aux libertés individuelles et nous conforte dans la méfiance de l'utilisation qui pourrait en être faite. Le cadre, les restrictions et le contrôle doivent être forts pour qu'à Tourcoing nous n'ayons pas à déplorer d'atteinte à la liberté de nos concitoyens.

Thérèse KOZLOWSKI-MARESCAUX

Adjointe du Secteur Sud

 

20/06/2012

Art et école

Cette semaine fut riche en fêtes d'école... J'ai particulièrement aimé l'âme artistique des élèves, qu'ils soient très jeunes ou un peu moins.

photo Pasteur.JPG

photo Pasteur2.JPG

photo Pasteur3.JPG

A l'école Pasteur, l'exposition "Moi et les Autres". Que ne gardons-nous pas notre âme d'enfant !

Au collège Mendès-France, œuvre collective pour "répondre" à l'œuvre de Ben Bella réalisée par les élèves de la SEGPA. Création de bandes dessinées : scénario, bulles, vignettes...

 

photo Mendès France.JPG

D'autres élèves nous ont régalés avec le buffet...

Merci et Bravo à tous !

 

 

 

Thérèse KOZLOWSKI

Adjointe Secteur Sud

05/03/2012

Fukushima, un an après (Label Ville Février 2012)

Fukushima n'est pas une préoccupation de nos médias en cette période de campagne présidentielle. Cependant, le 11 mars, nous commémorerons cet accident consécutif au tsunami et il est nécessaire que les citoyens que nous sommes soient informés. Il est très difficile de lutter contre cette quasi-omerta et de glaner des informations fiables.

La situation à Fukushima est très préoccupante

L'ampleur de la fusion du cœoeur du réacteur 1 de la centrale a été sous estimée par les autorités japonaises. La quasi-totalité du combustible aurait fondu et commence à creuser, au-delà de la cuve du réacteur, le socle en béton de l'enceinte de confinement. Les dégâts sont sans doute beaucoup plus importants que l'a laissé entendre Tepco, l'opérateur d'électricité.

D'autre part, il n'y a plus que 9 réacteurs en service sur 54. Les Japonais vont donc sans doute sortir du nucléaire dans l'urgence. La majorité des centrales sont arrêtées pour la maintenance, mais les maires des communes à proximité ne souhaitent pas, pour la plupart, qu'on les remette en service. On les comprend aisément.

Quant aux zones contaminées, les mesures indépendantes sont rares. Il semblerait que le rayon de la zone touchée serait estimé entre 100 et 200 km (300 km pour Tchernobyl). Or, en France, notre législation impose des mesures de précaution en cas d'incident (accident ?) dans un rayon de 10 km !!! Ceci est plus qu'insuffisant. Tourcoing se situe à 100 km de Gravelines...

gravelines.jpgLa solution est claire : en sortir et vite. Les démantèlements nécessiteront des compétences que possèdent évidemment les agents des centrales, contrairement à une usine qui ferme, où les salariés se retrouvent sans emploi. Le développement des énergies renouvelables est un énorme réservoir d'emplois. Qu'attend-on ?

Thérèse Kozlowski-Marescaux - Adjointe Secteur Sud - Présidente du Conseil de Quartier du Blanc-Seau

19/02/2012

Merci à tous ceux qui prennent soin de notre canal

250px-Jussiaea_grandiflora.jpgA l'Assemblée Générale du Syndicat des pêcheurs de Roubaix-Tourcoing et leurs cantons, nous avons pu apprécier le travail qui est effectué par l'équipe de Jean-Jacques Fertelle (Président) et Matthieu Vincent (Directeur), pour préserver ce patrimoine précieux de nature en ville.

• La préservation de la biodiversité en luttant contre les espèces envahissantes (la jussie ou l'arbre à papillons), et en établissant des inventaires des espèces présentes,

• La qualité de l'eau : analyses hebdomadaires,

• Les éco-gardes pour veiller sur les berges du canal et faire respecter le règlement de la fédération des pêcheurs et empêcher les incivilités de toutes sortes, 

• La sensibilisation des groupes scolaires, des familles, du public des centres sociaux sur le milieu aquatique, sur la pêche et les poissons,

• Sans oublier une gestion rigoureuse qui permet de pérenniser 7 emplois.

Et la liste n'est pas exhaustive.

A noter en octobre dernier la prise de deux magnifiques brochets (remis à l'eau) de plus de 1 m et 6,5 kg, sur le territoire de Tourcoing. Belle performance pour une espèce en voie de disparition...

Bravo !
 
Thérèse Kozlowski
Adjointe au Maire Tourcoing-Sud
 

16/02/2012

Du statut de l'ÉluE

Courrier adressé le 16 février à Monsieur Jacques Pélissard, président de l'Association desMaires de France

Monsieur le Président,

C'est avec un grand intérêt que les élu/es écologistes ont pris connaissance de votre publication intitulée "Le statut de l'élu".

3467938726.jpg

Aussi, par le présent courrier, nous tenions, au nom de la Fédération des élu/es Verts et écologistes (FEVE), à vous faire part de notre étonnement quant au caractère que nous jugeons inapproprié de sa couverture.

 

En omettant, dans son intitulé de prendre en considération la notion de « genre »  (pouvant s’exprimer comme suit : « élu/es » ou « élu-Es »), le titre du document semble ignorer toutes nos collègues féminines dans les assemblées où nous siégeons.

Nous ne vous rappellerons  pas le problème que pose dans notre démocratie le déficit de parité, en dépit des Lois qui ont été promulguées. Il nous semble que l’AMF doit être aux avant-postes - dans

ses décisions comme dans sa communication -pour contribuer, à son niveau, à changer les choses.

Cette impression de mise à l’écart est malheureusement renforcée par la symbolique masculine du « costume cravate » qui est mise ici en avant de manière manifeste.

courrier AMF.jpg

Qui plus est, Monsieur le Président, vous conviendrez que cette tenue ne correspond que peu à la réalité vécue par la majorité des élu/es locaux, à la manière dont ces femmes et ces hommes exercent leur mandat, abordent et dialoguent avec nos concitoyen/nes, dans la vie de tous les jours.

 

Il est à craindre qu’une partie non négligeable du public ciblé par cette publication délaisse ou mésestime votre publication parce qu’il ne se reconnait pas pleinement dans l’image de l’élu/e véhiculée par cette couverture. La forme vient ici desservir de manière inopportune le fonds d’un document dont le contenu, nous le soulignons, n’en demeure pas moins un outil de qualité, précieux pour tout/e élu/e en activité.

Nous tenions à vous en informer personnellement, ce afin que l’AMF, à l’avenir, puisse faire évoluer sa communication

Restant à votre disposition pour tout complément d’information,

Veuillez agréer Monsieur le Président, l’expression de nos sentiments respectueux

 

Jean François CARON, Président de la FEVE (Fédération des EluEs Verts et Ecologistes)

Thérèse KOZLOWSKI, Maire Adjointe de Tourcoing, Membre de la FEVE