Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/10/2013

Réponse au groupe UMP / UDI au vœu "Refus du village d'insertion" Conseil municipal du 17 octobre 2013

Tout d'abord, je voudrais préciser les choses. De quoi parle-t-on ?

Sous les termes "village d'insertion", on peut imaginer de nombreux logements et un regroupement de dizaines de familles. Ou, comme vous l'avez fait, Monsieur le Député, sur La Chaîne Parlementaire, exagérer de façon caricaturale la situation pour attiser la peur, je vous cite :

" [...] A Tourcoing, dans ma commune, il y a des dizaines, des centaines de caravanes qui s'installent [...]."

 

Mais nous ne sommes pas dans l'imaginaire et la spéculation : on évoque ici en fait trois logements, TROIS, qui pourront abriter TROIS familles (6 adultes et 7 enfants). Ces familles ont la volonté de s'intégrer, ont été choisies par la préfecture avec des critères bien précis. Les enfants sont scolarisés, les parents accompagnés socialement par le CCAS et l'AFEJI.

 

Quand vous dites dans votre voeu "Si Tourcoing peut accueillir quelques familles, qui souhaitent véritablement, s'intégrer à notre pays, il faut que ces dernières soient traitées ni plus, ni moins, comme toutes les familles françaises et étrangères...", c'est exactement ce dont il s'agit. Ni plus, ni moins.

 

Par ailleurs, il faut savoir que les fonds européens ont été sollicités à hauteur de 80 % pour ce projet, l'état finance l'accompagnement, la Ville met l'immeuble à disposition.

 

De toutes façons, humainement, c'est vraiment le moins que l'on puisse faire, face à une telle détresse...


Thérèse Kozlowski-Marescaux

Adjointe du secteur sud

 

07/10/2013

Mon premier «Mariage pour tous»

Samedi fut un jour exceptionnel dans ma vie d'élue et dans ma vie tout court.


 


Thérése.jpg


 


Marier, dans notre belle salle des mariages tourquennoise récemment rénovée, deux amies de longue date, n'est pas courant. Il a fallu pour cela que les circonstances rendent l'événement possible : tout d'abord, la loi, dite du "Mariage pour tous", votée au printemps et défendue avec beaucoup de ténacité par Madame Taubira, une grande dame, face à une opposition déchainée, intolérante, ignorante et parfois insultante. En France, c'était la première fois que l'on défilait dans les rues contre des droits attribués à une catégorie de Français...


Ensuite il était indispensable que je sois élue pour pouvoir officier... Ces deux conditions étaient réunies en 2013... Enfin !!


Il y a 32 ans, quand Giuseppina et Raphaelle se sont connues à Marcq-en-Barœul, nous étions à des années-lumière de penser que cela serait possible, et cela le fut... quand même. Contre vents et marées.


Résidant dans la région d'Avelino en Italie depuis une vingtaine d'années, Giuseppina a créé l'Association Famiglie Arcobaleno (Familles Arc-en-ciel) qui milite pour que les familles, et surtout les enfants, aient tous les mêmes droits. Pour convaincre l'Italie entière, il faudra à mes amies beaucoup de ténacité, de persévérance... Nous l'avons fait, nombre de pays européens aussi, les Italiens peuvent le faire... Ce n'est qu'une question de temps.


 Où l'on en parle (et de Tourcoing aussi...) : El Corriere della Sera, La Reppublica...


 


http://27esimaora.corriere.it/articolo/le-nozze-francesi-...


«Celebra le nozze Thérèse Kozlowski, assessora al comune di Tourcoing e amica dei La Delfa da decenni:



“Questa cerimonia – dice – è il simbolo dell’Europa che si è costruita passo dopo passo. Le mentalità delle persone si sono dovute evolvere perché questa legge fosse adottata e noi potessimo ritrovarci qui”. E poi l’augurio per il futuro; “Giuseppina ti servirà tutta la tua tenacia per convincere l’Italia intera che la famiglia arcobaleno è assolutamente una famiglia come le altre”.»



La reppublica 


Campania Notizie


Zerotto Nove

24/01/2013

Mariage pour Tous = Egalité des Droits !

Les EluEs écologistes de Tourcoing, membre de la Fédération des Elus Ecologistes, appellent à manifester ce dimanche en faveur du MARIAGE POUR TOUS :


Pour s"y rendre cliquez ici : EELV Mariage Pour Tous

Le Conmmuniqué de la Fédération :

Mariage pour tous : la FEVE pour l'égalité des droits

Au nom de l’égalité des droits, la FEVE appelle les élu/es locaux et les parlementaires à participer à la manifestation du 27 janvier, en soutien au mariage pour les couples homosexuels.  


Le projet de loi du gouvernement visant à l’ouverture du mariage aux couples homosexuels sera examiné à partir du mardi 29 janvier par l’Assemblée nationale en séance publique. 

La Fédération des Elu/es Verts et Écologistes (FEVE) souhaite que cette réforme soit adoptée rapidement et dans la sérénité. L’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples de même sexe constitue une nouvelle avancée dans la marche pour l’égalité des droits. Elle permettra juridiquement de sécuriser les familles homoparentales et symboliquement de lutter contre l’idée d’une hiérarchie des sexualités, et donc contre l’homophobie. 

La FEVE rejette toute idée de « liberté de conscience » ou d’aménagement spécifique pour la célébration des mariages de couples de même sexe. Elle rappelle qu’un maire est un officier d’état civil qui peut se soustraire à ses obligations en démissionnant. 

Les maires et les conseiller/es municipaux écologistes sont prêt /es à célébrer les mariages des couples homosexuels, au même titre que les autres, et s’engagent à ce que la loi soit suivie d’effets dans toutes les municipalités où elles et ils sont élu/es. 

La FEVE s’engage par ailleurs à promouvoir les bonnes pratiques dans l’accueil des personnes LGBT à l’échelle communale (lutte contre les discriminations et l’exclusion, accès au logement, à la santé, tranquillité publique, etc.). 

La FEVE réaffirme donc son soutien inconditionnel au mouvement pour l’égalité des droits. En conséquence, elle appelle tous les élu/es locaux et les parlementaires à manifester avec leur écharpe tricolore le dimanche 27 janvier à Paris à partir de 13h30.

Le cortège écologiste partira du 3 avenue du général Leclerc (place Denfert-Rochereau).



Jean-François CARON, maire de Loos-en-Gohelle (62), président de la FEVE
Michel BOURGAIN, maire de l’Ile-Saint-Denis (93), pour le Cercle des Maires écologistes au sein de la FEVE.