Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/03/2011

De l'indécence nucléaire !

 

Bourse-Japon_pics_390.jpgDepuis samedi, je ne décolère pas !...

Voici une catastrophe nucléaire qui se déroule sous nos yeux en direct, s'ajoute au terrible malheur qu'engendrent le tsunami et le tremblement de terre, et les autorités françaises sont dans le déni !!!!!

Dormez braves gens, nous veillons ! Nous avons les meilleures centrales, les meilleurs techniciens, nous sommes les meilleurs ! Et pas les Japonais ?

Cependant, le déni n'est pas pour tout le monde. Les Bourses, elles, voient là un bon moyen de spéculer. Le Nikkei après avoir baissé de 6 % hier, continue aujourd'hui sa chute : - 10,55 % !

Quelle dose de cynisme faut-il pour se permettre de spéculer sur la capacité ou l'incapacité du peuple japonais à faire face à ces catastrophes naturelles, nucléaire, environnementale, bref à une dévastation totale de toute une région du pays.

Pourquoi la bourse de Tokyo n'a t elle pas fermé lundi ? Et toutes les autres par solidarité ?

 Elle est là la réelle indécence ! La spéculation est le summum de l'indécence, le déni est indécent, la désinformation est indécente, le manque de plan d'évacuation en cas d'accident est indécent... ne pas avoir tiré les leçons de Tchernobyl est indécent !

Pas nous !

Le seul tort des écolos, c'est d'avoir eu raison... Et j'aurais préféré avoir tort ! 

Tout notre soutien au peuple japonais.

 

Thérèse KOZLOWSKI-MARESCAUX - Adjointe au Maire Secteur Sud

10/02/2011

Et pourtant le soleil n'est pas prêt de s'éteindre ! Et le solaire ?

Décidément, le gouvernement n'aime pas les énergies renouvelables. Le Grenelle de l'environnement et le paquet "climat énergie" européen promettent de faire passer à 23 % la part des énergies renouvelables consommées en 2020, mais on en est loin (en 2008 : 7 % ; chiffres INSEE).

 

Après des contraintes réglementaires décourageantes pour les investisseurs dans l'éolien, c'est un moratoire qui met à mal la filière photovoltaïque en France. En décembre 2010, le gouvernement décide de suspendre l'obligation pour EDF de racheter l'énergie solaire aux conditions tarifaires actuelles. C'est l'équivalent de 5000 Mégawatts de production qui a été mis en attente par EDF et par le moratoire.

 

On voit ici toute la contradiction entre le discours du Grenelle relativement positif en termes d'écologie (en 2007), et la réalité des actions du gouvernement en 2011 qui favorisent les énergies fossiles (recherche de gaz de schistes favorisée et développée). Ce sempiternel hiatus entre les paroles et les actes est insupportable. La politique du gouvernement continue d'empêcher le développement des filières des énergies renouvelables, sources d'emplois non délocalisables.

 

logo45.jpg

Toute la filière photovoltaïque est menacée. Le collectif "Touche pas à mon panneau solaire" s'est constitué (3.700 acteurs dont de nombreuses PME) et va déposer plainte contre EDF devant la Commission européenne.

 

Des syndicats et des ONG se joignent à ce collectif pour appeler à une manifestation demain vendredi 11 février à Paris à 12 h 30 devant Bercy, le ministère de l'économie et des finances. En effet, c'est demain que sera présenté le rapport Charpin-Trink chargés de concertation avec les représentants de la filière photovoltaïque.

Espérons que ce ne soit pas son "arrêt de mort".

 

Thérèse KOZLOWSKI

Adjointe au Maire

Secteur Sud

 

02/02/2011

Exclusif : un train de déchets radioactifs va quitter Valognes (Manche) cette nuit dans le plus grand secret pour rejoindre la Belgique

nucleaire-non-merci1.jpgA l'appel du Réseau "Sortir du nucléaire" (France)
et de "NUCLÉAIRE-STOP" (Belgique)
un rendez-vous est fixé
Jeudi 3 Février 2011
à 18h30 devant la mairie de Tourcoing

10, place Victor Hassebroucq
Métro Colbert & Tourcoing Centre

Lire la suite

14/01/2011

Lettre Ouverte au député Christian Vanneste

Lettre Ouverte est un morceau adressé au député Christian Vanneste.
Le diaporama a été entièrement réalisé par des photos originales d'internautes qui ont eu l'envie de s'exprimer sur ce sujet.

15/11/2010

Des enseignements d'un reniement ministériel…

 

 

voiture-10346162sjgzd_1902.jpg?v=1

elle a 2 gros pots d'échappement l'auto du ministre écolo d'après tf1 !

 

Mais d'abord, on lui dit à Nicolas Sarkozy qu'on sait bien qu'il existe et qu'il n'a pas besoin d'user et abuser de sa pauvre énergie pour faire des coups médiatiques pour qu'on parle de lui ?

 

Et quel coup !

Alors qu'on en parlait depuis l'été, ce non-événement de non-changement de premier ministre avait fini par lasser tout le monde. Au point que l'on savait désormais qu'il changerait tout (en parole) en ne changeant rien (dans les actes).

Mais voilà, cette annonce du 14 novembre 2010 change cependant la donne.

Comme je le faisais remarquer lors de mon précédent billet, la bourrasque, l'ouragan, le dérèglement climatique est passé sur les engagements environnementaux de "Not' bon Maît'" !

Rappelons-nous l'hiver 2006/2007 et l'emballement de la totalité des candidats à la présidentielle pour le pacte écologique de Nicolas Hulot. Chacune et chacun rivalisait de proposition toutes plus vertes les unes que les autres.

Résultat, "Not' bon Maît'" remporte les élections et met en place un super-ministre de l'écologie, ministre d'état et n°2 du gouvernement. Les écolos prennent acte de la nomination d'Alain Juppé à ce poste.

1 mois plus tard, c'est la déroute dans la deuxième circonscription de la Gironde, et le super-ministre "droit dans ses bottes" loupe la marche. Contraint de démissionner du gouvernement.

Les écolos saluent donc l'arrivée d'un nouveau super-ministre, Jean-Louis Borloo. L'opportunisme écolo-militant du maire de Valenciennes est relativement bien perçu, surtout secondé par Nathalie Kosciusko-Moriset.

C'est donc ragaillardis que beaucoup s'engagent dans l'épisode du Grenelle de l'Environnement, qui finalement fera Pschitt ! avec l'asphyxie télécommandée par l'Elysée de la "taxe Carbone".

Le 6 mars 2010 lors de l'inauguration du salon de l'agriculture, "Not' bon Maît'" enlève définitivement son faux nez et ses moustaches et entonne sa nouvelle chanson : "l'environnement, ça commence à bien faire !"

En avril 2010, c'est l'enterrement de toutes les espérances avec le "Hara Kiri" du sommet de Copenhague.

Pour arriver à aujourd'hui : supprimé le super-ministère, supprimé le ministre d'état, reste plus que Nathalie Kosciusko-Moriset en 4è position, derrière les trucs sérieux, la guerre, les affaires étrangères… En voilà un bon gouvernement de la droite bien dure, de celle qui nous a construit les centrales nucléaires, les autoroutes et a favorisé l'implantation des centres commerciaux qui ont défiguré les abords des villes.

Après avoir raboté les budgets des villes, après avoir saboté notre politique sociale, il va falloir penser à asphyxier définitivement et au sens propre les derniers survivants.

"Not' bon Maît'" est investi d'une mission quasi-divine, il a plus l'temps d'rigoler avec les p'tits zoziaux, y faut, tel un niboR sed sioB, appauvrir les pauvres pour enrichir les riches !

A vot' bon cœur…

 

Olivier Descamps

Conseiller Municipal Délégué

Développement Culturel

 

10/11/2010

DE GAULLE, REVEILLE TOI, ILS SONT DEVENUS FOUS…

Etonnant de ma part que ce titre, car, à part avoir eu un père gaulliste au sortir de la 2nde guerre mondiale (ce qui peut se comprendre), rien ne me rattache, a priori du fondateur de la Ve république. Ni sa répression du mouvement de mai ’68, ni le développement irresponsable de la technologie nucléaire qu’il nous à infligé, ni non plus, sa conception très conservatrice de la société au regard du droit des femmes, de la place de la religion, de la liberté de la presse, …

Depuis Mai 2007, cependant, les injures à la mémoire de De Gaulle, ainsi que les injures au peuple ne cessent de s’additionner. Je vais n’en retenir que quelques unes, les plus marquantes :

  • Dès son arrivée au pouvoir, Sarkozy insulte le peuple en retournant ostensiblement dans le cercle très fermé de ceux pour qui il va désormais travailler sans relâche, c’est l’épisode du Fouquet’s. Il imprime irrémédiablement le futur quinquennat de sa marque ultra-partisane.
  • Il s’ensuit la litanie de cadeaux aux déjà trop riches dont le bouclier fiscal qui est vécu par les Françaises et les Français comme le symbole suprême de l’injustice.
  • Au plan international, c’est la débandade. L’image de la France aux yeux du monde est rapidement écornée par cette politique de l’immédiateté, du jour le jour, jusqu’à cet épisode de l’été 2010 où la France est mise au ban des nations par l’Union Européenne.
  • Reniement total  des engagements « écologiques » : fiasco du Grenelle de l’environnement, capitulation avant la mise en place de la taxe carbone, abandon des aides fiscales à l’équipement individuel en énergies renouvelables…   

Ancien avocat d’affaires, Sarkozy tente de tout diriger, à tel point que c’est lui qui fait tout. Les ministres sont ravalés au rang de potiches, Sarkozy explique les projets de loi à la télé, Sarkozy explique la politique du gouvernement, Sarkozy nomme, Sarkozy gouverne au lieu de présider. Il a une telle opinion de son gouvernement qu’il choisit ses ministres, parfois rien que pour leur nom ; le ministère de la Culture ne doit pas être, pour l’omniprésident, un ministère de toute première importance, d’ailleurs, il l’ampute de pas mal de ses crédits. Qu’à cela ne tienne, pour choisir son ministre, Sarkozy achète une marque. C’est ainsi qu’en 2009, il s’achète la marque « Mitterrand », prestigieuse et lourde de signification politique.

On est dans le paraître, on est dans le symbolique, on est loin du fond ! 

Alors que De Gaulle avait appliqué les préconisations du Conseil National de la Résistance (nationalisation des banques et des assurances, Sécurité Sociale, Système de Retraite par répartition...), le pouvoir actuel détricote tout ce qui fait ce modèle social français que le monde nous envie. Chaque jour, on perd un peu plus de cette originalité qui fonctionnait, tant que la santé n’était pas un domaine qui devait générer des profits. 

Jusqu’à ce 9 novembre 2010, 40ème anniversaire de la mort de De Gaulle où Nicolas Sarkozy annonce la promulgation de sa loi portant réforme des retraites, comme gage de sa filiation politique avec le résistant historique. Démagogie et malhonnêteté intellectuelle que tout ça ! 

Durant son quinquennat, Sarkozy n’a eu de cesse que de casser les acquis de la VRépublique et de montrer son opposition à De Gaulle, notamment quand il a décidé le retour de la France au sein du commandement de l’OTAN.

Et c’est la politique de ce président-là que défend l’opposition au conseil municipal de Tourcoing… 

C’est cette politique-là que vous défendez, M. Droart, « passionné par le Général », selon la presse locale ?

Olivier Descamps

Conseiller Municipal Délégué

Développement Culturel.

 

 

29/10/2010

Miss Tourcoing : où en est la condition des femmes ?

Ce soir, hélas, aura lieu l'élection de Miss Tourcoing...

Il est des événements qui laissent un goût amer. Comment au XXIe siècle peut encore subsister ce genre de "cérémonies" d’un autre âge ? Depuis 1958, les Tourquennoises et les Tourquennois avaient très bien su s’en passer.

Une brochette de chair fraîche sous l'œil concupiscent d'un jury sans doute essentiellement masculin ne peut que nous interpeller sur la condition des femmes dans notre pays et à Tourcoing. Juger ainsi des jeunes filles pour la taille de leurs rondeurs et la beauté de leur visage est révélateur d’une société superficielle et qui amène parfois nos adolescentes vers des actes chirurgicaux insensés...

Alors que, par exemple, certains centres d'orthogénie sont menacés dans diverses régions de France, que les salaires entre les femmes et les hommes ne sont toujours pas égaux pour une même qualification, que le gouvernement se sent obligé de faire une loi pour obliger les conseils d'administration à accueillir des administratrices, nous pourrions utiliser notre énergie et notre argent à des causes en faveur de la réduction des inégalités. Et la liste ici n’est pas exhaustive…

 

Thérèse KOZLOWSKI-MARESCAUX

Adjointe au Maire de Tourcoing

Secteur Sud

 

22/08/2010

" Nous sommes tous des Roms ! "

Réuni/es aux journées d'été du Rassemblement des écologistes à Nantes, les élu/es Verts et écologistes s'indignent de la politique discriminatoire du Gouvernement à l'encontre des Roms et des « gens du voyage ».

Roms.jpg

La politique menée par le gouvernement cherche à détourner l’attention de l'opinion publique des scandales qui affectent plusieurs dirigeants du gouvernement.

Présenter les « gens du voyage », de nationalité française, et les Roms migrant/es, pour la plupart citoyen/nes européen/nes, comme des délinquants en puissance est scandaleux, eu égard aux engagements de la France au sein de l’Union européenne, devant le Conseil de l’Europe, et compte tenu de sa présence au sein du Conseil de sécurité de l’ONU.

Expulser ces familles, sans solution de relogement, est indigne, notamment parce que les gens du voyage ne disposent pas des aires d’accueil et de stationnement que la loi Besson prévoit, depuis dix ans, dans toutes les communes de plus de 5000 habitant/es.

Mettre à la rue des familles, roumaines ou bulgares, ne fait que déplacer et aggraver la précarité de ces Européen/nes ayant droit à la libre circulation au sein de l'Union européenne depuis janvier 2007.

Le Gouvernement persévère dans des attitudes et comportements régressifs n’ouvrant aucune perspective d’avenir pour les migrants en général et les Roms en particulier....

Réunie à Nantes la Fédération des élu/es Verts et écologistes (FEVE) demande :

  • Que les Roms ne soient pas considéré/es comme des citoyen/nes européen/nes de seconde zone : ils sont la première des minorités culturelles (entre dix et douze millions de personnes) en Europe.

  • Que les personnes françaises vivant en habitat mobile bénéficient également du strict respect de notre Constitution (dispositions actuelles, en France, concernants en particulier, les titres d’identité, le droit de vote, et le droit à circuler donc à stationner).

  • Que les déclarations du Parlement européen, en 2005, en 2006, en 2007... et en 2010, à l’occasion du second Sommet des Roms, soient votées par tous les Etats membres.

  • Que soit institué un travail politique et juridique en concertation avec les représentant/es de ces communautés.

http://lafeve.fr/index.php?IdPage=1282222371

24/06/2010

Liberté, j'écris ton nom...

images.jpeg

Après le licenciement de Guillon et Porte, boycotter France Inter ! Certes...

Après avoir abandonné la télévision depuis des lustres, pour garder mon cerveau disponible à tout autre chose que des boissons gazeuses, comment me tenir informée au quotidien ?

La presse écrite : "Le Monde" racheté par Orange, Beuve-Méry doit se retourner dans sa tombe... ; "Libé" aux mains de Rotschild, idem pour Sartre...

Reste "L'huma", pour combien de temps ?

Et internet me direz-vous ?

Rue 89 est traduit en justice par le pouvoir et Médiapart par Bettencourt… pour avoir dénoncé les dérives de la majorité.

La censure économique ne suffit plus à Sarkozy, il applique maintenant la censure "tout court". La liberté de parole n'existe plus dans ce pays.

Résistons.

 

Thérèse KOZLOWSKI

Adjointe au Maire - Secteur Sud

25/03/2010

Nicolas et la contribution carbone ...

Intervention CM du 25 mars 2010

" Monsieur le Maire, mes chers Collègues, Mesdames, Messieurs,

Sarkosi.jpgA l'occasion du vote du budget et après l'intervention de Vincent Lannoo, nous voudrions faire un retour en arrière.

En septembre 2009, Nicolas Sarkozy, la main sur le coeur ...

Lire la suite

04/02/2010

Quand Copenhague ne fait pas bon mènage avec " AUCHAN CITY "

Au détour d'une délibération présentée demain au Conseil de Communauté se dévoile ce que sera le concept "dit" révolutionnaire de la socièté AUCHAN dans le centre ville de Tourcoing.
 
Où l'on aurait pu attendre des champions de l'hyper consommation des propositions très nouvelles, adaptées à l'urgence écologique, sociale et économique de la planète, nous découvrons un plagiat des mauvaises recettes en cours. 
 
Voici un extrait de la délibération :
 
auchandrive.jpg" Par délibération n° 08 C 0083 du 1er février 2008, votre assemblée a décidé l'acquisition en VEFA auprès de la Société ALTA Tourcoing d'un parc de stationnement de 757 places minimum, construit en superstructure du centre commercial de " l'Espace St Christophe ". L'ouverture de ce parc, dénommé parc " CARNOT ", devra être concomitante avec l'ouverture du centre commercial qui comprend une surface moyenne alimentaire exploitée par la société AUCHAN City.

Dans le cadre du développement d'un concept d'hypermarché de centre ville, la Société AUCHAN City souhaite apporter une dimension multicanal à ce modèle en proposant au client de commander ses produits en ligne et de disposer de sa commande dans un point de retrait situé dans le parc et dénommé "emporté client ".

Il est donc proposé, par voie de convention, de mettre à disposition de la Société AUCHAN City, quatorzeplaces de stationnement dédiées à l'emporté client. Cette convention sera conclue pour une durée de 5 ans.

Les travaux d'aménagement de l'emporté client seront réalisés par AUCHAN City préalablement à la réception, par Lille Métropole, de l'ouvrage.

La mise à disposition des places sera consentie moyennant le versement, par la société AUCHAN City, d'une redevance annuelle ..."

En clair, alors que les buts du nouveau Centre Commercial Saint Christophe, sont de récreer une dynamique commerciale de centre ville, de favoriser les commerces et les déplacements de proximité, de limiter l'utilisation de la voiture, AUCHAN, fidèle à son histoire, veut nous imposer un commerce par internet privilégiant l'automobile individuelle.

Où seront les bénéfices pour le tissu commercial Tourquennois ?

Ces modes de consommation ne répondent en rien à nos objectifs de requalification, d'attractivité du Centre Ville de Tourcoing et est contraire aux enjeux environnementaux de la période.

Le groupe des élu(e)s " L'Ecologie, Les Verts " s'oppose fermement à cette conception archaïque du commerce de centre ville, demande à la socièté Auchan City d'abandonner ce projet et aux élus LMCU de ne pas signer la convention.

Bernard Despierre - Adjoint au Maire de Tourcoing - Conseiller Communautaire LMCU

28/12/2009

PIMKIE : Pendant que les Mulliez festoient, les salarié-e-s luttent contre la délocalisation

P1000595.JPG

Pendant que les Mulliez festoient, les salarié-e-s luttent contre la délocalisation.

Dimanche 27 décembre après-midi, 15h30 dans la zone industrielle de Neuville-en-Ferrain, un groupe d'une dizaine de femmes débattent avec passion autour d'un brasero de fortune. Le thème de la discussion ? Leur avenir, dans ou hors d'une entreprise qui, aujourd'hui, et depuis sept jours les humilie.

Le contexte ? La mondialisation capitaliste.

DSCN1142.JPGCette scène se déroule face aux entrepôts Pimkie, propriété du groupe Auchan, propriété de la famille Mulliez. Les héritiers de cette dynastie sont devenus aujourd'hui de vrais patrons décomplexés, ôtant le masque du paternalisme d'hier. Quitte à piétiner leurs salariés qui, depuis quinze ans en moyenne, leur permettent de toucher chaque année de confortables revenus, faisant d'eux la famille la plus riche de France.

Il s'agit aujourd'hui de diviser par deux le nombre des salariés de la Logistique, qui gèrent les stocks, chargent et déchargent les camions. Il y a deux sites sur la métropole lilloise, Wasquehal et Neuville-en-Ferrain. L'idée est de fermer Neuville et de transférer une partie des salarié-e-s sur Wasquehal qui subira aussi un plan social.

Au total : 190 emplois supprimés. La raison invoquée par ces patrons, c'est bien évidemment la restriction budgétaire, vous savez bien, LA Crise, celle qui justifie tous les sacrifices …

DSCN1130.JPGEt pourtant, d'après une source syndicale, dans une poignée de jours, le CCE (Comité Central d'Entreprise) devrait annoncer des chiffres plutôt réconfortants en ces temps de crise. Après une année 2008 en recul, les prévisions du groupe pour l'année 2009 seraient résolument optimistes. La vraie raison de cette casse des emplois dans la métropole lilloise c'est bien sûr, l'incontournable délocalisation. En effet, la restructuration souhaitée par la direction de l'entreprise prévoit que les livraisons en France se feraient au départ d'entrepôts situés en Espagne !

Outre le fait que cette décision est plutôt surprenante en ces temps de Grenelle de l'environnement, de sommet de Copenhague et de réflexions tous azimuts sur les économies d'énergie et la refonte du transport routier, elle promet de jeter 190 familles supplémentaires dans la précarité.

La surdité de la direction vis-à-vis des salariés en lutte les oblige à passer ces fêtes de fin d'année dans le froid, dehors, à refaire le monde autour d'un brasero, jour et nuit…

Ce conflit illustre une nouvelle fois la nécessité d'imposer une économie respectueuse de l'environnement et des droits sociaux.

DSCN1132.JPGLes propositions des Verts, les exemples d'implantation d'emplois non délocalisables dans certaines communes, la promotion de formes différentes de gouvernance et de démocratie au sein des entreprises participent de cette nécessité.

Le groupe des éluEs "L'Ecologie, Les Verts" de Tourcoing soutient les salariés en lutte et appelle à une mobilisation de tous les éluEs pour arriver à une sortie par le haut de ce conflit.

Olivier Descamps - Conseiller Municipal Délégué chargé du Plan Climat

DSCN1139.JPG

02/09/2009

Centenaire du Grand Boulevard : La droite s'encrasse dans ses vieux schémas…

grand boulevard.pngLes festivités pour le centenaire du Grand Boulevard sont dorénavant sur les rails.


Chacun se félicitant de la clairvoyance d'Alfred Mongy d'avoir su, avant l'heure, imaginer un lien de communication moderne entre les 3 principales villes de la métropole.Pont_hydraulique_2.jpg


100 ans après, la bataille pour l'héritage fait rage.

Certains imaginent le début d'un nouveau centenaire, les autres, habitués à la politique présidentielle du très court terme tentent d'habiller de modernité des vieilles recettes d'avant les multiples chocs pétroliers.
C'est ainsi que ces derniers participent à un déballage d'idées plus rétrogrades les unes que les autres…

L'imminence de la braderie doit y être pour quelque chose !


D'aucuns souhaiteraient jeter un voile de virginité sur la vénérable avenue, cachant sous une illusion de verdure une autoroute urbaine souterraine, un peu comme ces ménagères fatiguées qui glissent la poussière sous le tapis, d'autres moins extrémistes - ou plus démagogues -, évoquent "une couverture partielle", tous revendiquant cependant plus de verdure ! Tant que, bien entendu, cette verdure n'entrave pas la circulation des milliers d'automobiles quotidiennes…


Pour ma part, je pense qu'il faut retourner au sens premier des choses.


Qu'était ce sens premier ?


D'offrir aux citoyens un moyen de communication partagé qui respecte les préconisations hygiénistes du moment.
Réactualisons donc ce sens premier, et proposons un lien de communication apaisé et partagé, qui ferait la place belle aux modes de transport doux (piétons, roller, vélo et tramway) et réduisons la place de l'automobile afin de nous contraindre à nos obligations de rejet de gaz à effet de serre, et notamment de CO2.

En ce sens, la proposition d'Eric Quiquet du retour aux carrefours à feux est intéressante.


Il reste cependant consternant de constater que le point d'orgue des festivités proposées par l'association des maires de droite sera constitué d'une concentration de mille vieilles autos polluantes.

Au prix de la taxe carbone, cette manifestation risque d'être une des plus chères de l'année.


Décidément, malgré tous les discours verdoyants des uns et des autres, il est évident qu'on ne peut pas faire d'écologie sans les écologistes !

descamps.jpgOlivier Descamps - Conseiller Municipal Délégué au Plan Climat
Tél : 03 59 63 40 90
odescamps@ville-tourcoing.fr

19/05/2009

Les Verts de Lille Métropole se mobilisent pour une prise de compétence fourrière-refuge par LMCU

Une démarche totalement partagée par les éluEs "L'Ecologie, Les Verts" de Tourcoing"
Communiqué de presse – samedi 16 mai 2009

La situation des deux fourrières-refuges de Lille Métropole Communauté Urbaine est une préoccupation des Verts métropolitains depuis plusieurs années.

Nous avons à nouveau été interpellés par les associations et des particuliers –que nous avons reçus- sur les conditions extrêmement préoccupantes d’accueil des animaux, mais également des conditions de travail des salariés et bénévoles.

La fourrière de Lille, qui a développé son service réglementaire pour les 41 communes adhérentes au Syndicat intercommunal, a aujourd’hui atteint ses limites en capacité d’accueil si elle souhaite continuer à privilégier l’adoption à l’euthanasie.

LPA.jpgLa relocalisation de la fourrière de Roubaix, à laquelle adhèrent directement 81 communes n’a pas été prise en compte dans le réaménagement de la zone de l’Union. Est-il besoin de rappeler la très grande vétusté de cette structure.

La France est le pays d’Europe (n°2 dans le monde) qui compte le plus d’animaux de compagnie : estimés à 16 millions, 53% des foyers en possèdent un.

En outre, cette thématique fourrière-refuge ouvre plus largement la question de l’animal en ville ; les milieux urbains sont devenus des refuges pour la faune sauvage, qui y trouve paradoxalement pour certaines espèces, une alimentation et un habitat mieux adapté à ses besoins que dans les campagnes.

Coupler les fonctions de protection de la faune domestique et sauvage va dans le sens d’une éducation du public au respect de la vie animale dans son ensemble et doit nous amener à une réflexion d’ensemble sur la place de l’animal en ville –domestique, d’élevage et sauvage- et sur la relation homme/animal afin de répondre globalement et efficacement à cet enjeu.

C’est pourquoi, le Groupe des Elus Verts de Lille Métropole Communauté Urbaine a interpellé la Présidente afin d’envisager la prise de compétence fourrière-refuge. Le Groupe des Elus Verts de Lille, concerné par la fourrière-refuge de Lille, a également interpellé le Maire de Lille en ce sens.

Les portes ouvertes des refuges de Lille et de Roubaix de ce week-end sont l’occasion de porter publiquement ces interpellations politiques en faveur de l’animal en métropole.

Slimane TIR - Président du Groupe des Elus Verts LMCU

Dominique PLANCKE – Président du Groupe des Elus Verts de Lille

 

 

 

21/02/2009

De la transfrontaliérité…

_081108-train.jpgDimanche. 19 h 35. Gare de Mouscron.
Comment rentrer à Tourcoing ?

 

Un train à 20 h 39 qui arrive 44 mn plus tard à Tourcoing, avec changement à… Lille Flandres !!!!!!!!!!!!!!!!! 

Le suivant lundi matin avec un trajet de 5 mn.


Le chauffeur de bus : pas de liaison non plus pour atteindre un point de la frontière au Mont-à-Leux, à la Marlière ou au Risquons-tout, pour trouver un bus Transpole…
Un passant habitué au trajet : reprendre le train jusque Herseaux. Aller à pied de la gare jusque Wattrelos pour reprendre le 32 jusque Tourcoing Centre…
Certes tous les chemins mènent à Rome… mais peut-on espérer que cette frontière qui devrait ne plus exister que dans nos têtes, soit un jour franchie plus facilement par nos transports en commun.
Les éluEs du groupe "L'écologie-Les verts" de Tourcoing travaillent à rétablir la Gare de Tourcoing dans son rôle de centralité urbaine dans le cadre de lapolitique de transport de la Communauté Urbaine, de la Région et du Plan de Développement Urbain.

Thérèse Kozlowski - Adjointe au Maire du Secteur Sud