Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/05/2009

Episode 3 : Les Ecologistes proposent une Europe réaliste et généreuse.

PLUS BELLE L’EUROPE. Votre feuilleton !

Il a 17 ans, est afghan, tourquennois et hélas "Sans-Papier"… mais il est sportif.

Sa spécialité : la boxe française. Il s'entraîne avec beaucoup de pugnacité et de volonté… et obtient le titre de champion de France le 28 février dernier.

Éric Besson, Ministre de l'immigration et de l'Identité Nationale, ne peut que lui accorder, personnellement, un titre de séjour pour un an …

C'était le minimum. L'histoire de Sharif Hassan Zadeh est belle et suscite l'admiration.

Qu'en est-il des autres candidats à l'immigration ?

• Ils subissent une politique d'immigration triée, et surtout pas choisie, conçue pour répondre à des impératifs économiques contestables,

• Ils subissent une répression sans précédent, avec menaces quotidiennes d'expulsion, alors que c'est souvent au péril de leur vie qu'ils tentent de trouver refuge en Europe,

• Ils subissent la détention souvent inhumaine, dans des centres de rétention administrative, même accompagnés de jeunes enfants,

• Ils subissent le manque de logement, le difficile accès aux soins, etc,

• Ils subissent également la répression incessante envers les associations qui leur apportent une aide, qu'elle soit juridique, sociale ou tout simplement humanitaire.

Nous ne pouvons pas accepter que notre belle Europe se détourne des Droits de l'Homme et devienne une forteresse imprenable.

Elle doit rester une terre d'accueil et de vie pour les Hommes fuyant des guerres, des états liberticides, des famines provoquées par la spéculation et les conséquences du dérèglement climatique.

À suivre ...

Thérèse KOZLOWSKI - Adjointe au Maire - Secteur Sud

(Marlière, Virolois, Épidème, Gambetta, Blanc-Seau)

Pour relire les épisodes précédents, consultez la rubrique Label Ville : http://rueverte.hautetfort.com

06/05/2009

Le vélo au service de la ville

La Fédération Française des Usagers de la bicyclette (FUBicy) organisait vendredi 24 avril son assemblée générale à Lille.
photo.jpg Un pur bonheur : les cyclistes (ou les pédaleurs comme nous dénomme notre ami néerlandais), de la France entière qui se retrouvent pour faire le point sur la place du vélo en ville. Etaient présents également des représentants de la Belgique…
Utrecht : 300.000 habitants, 500.000 vélos ! ! ! En Hollande, dans les années 70, une lutte menée par les citoyens a permis au vélo d’avoir la place qu’il a aujourd’hui. Il existe des avantages fiscaux pour les possesseurs de bicyclettes, des procédures « bilan vélo » pour comparer les villes entre elles…
En Belgique, il y a dix ans, a été initié un plan de formation des «Conseillers en Mobilité» : c'est 870 conseillers formés dans les collectivités territoriales. À Mouscron : beaucoup d'actions et, par exemple, l'organisation de "Petits déjeuners" chantier avec les techniciens, les commerçants d'une rue en cours de réaménagement. Résultat : une grande implication des commerçants qui ont un discours positif auprès de leurs clients !

Nos élus (régionaux de l’étape, mais aussi municipaux…) ont exposé largement le travail effectué en partenariat avec l’ADAV (Association Droit Au Vélo) :photo.jpg
-    mise en place de nombreux double-sens cyclistes dans toute la métropole, en dépit des réticences dans les services voirie des collectivités territoriales,
-    études et améliorations des différentes pistes et bandes cyclables en amont de projets de voirie,
-    améliorations des insertions sur la chaussée, de la hauteur des bordures, etc….

Les participants ont rendu hommage au travail effectué par l'ADAV en collaboration avec les élus et les services des collectivités : les Nordistes ont fait des envieux partout en France !

Thérèse KOZLOWSKI-MARESCAUX - Adjointe au Maire du Secteur Sud

10/04/2009

L'Union, c'est sacré !

Le Fresnoy, le 9 avril 2009.

Les trois Conseils Municipaux se sont réunis pour un débat sur l'avenir de la Zone de l'Union : un écoquartier. C'est enthousaismant ! De nombreux thèmes ont été abordés autour des transports, de l'économie, l'urbanisme, l'habitat (et l'énergie) et… la participation.

Un écoquartier dans sa définition est un lieu imaginé par ses habitants : toute la difficulté ici est de mettre en relation les habitants qui vivent déjà à la périphérie de la zone, les habitants qui vont arriver par la suite, dans un laps de temps plus ou moins long, et les acteurs de la vie sociale, économique.

Un autre paramètre qui ajoute à la complexité du projet : la zone est située sur trois communes Tourcoing, Wattrelos et Roubaix… Nous aurons donc à imaginer un fonctionnement en harmonie et en cohérence afin que ce quartier ait son identité propre tout en étant partie intégrante de chacune des trois Villes.

Imaginer notre écoquartier tous ensemble, tel est notre défi !

Les Assises de l'Union seront le lieu de rencontre de tous les intervenants concernés par le Projet !

Prochain R.V. : Vendredi 10 avril - 20 h - Atelier Électrique 118, rue de la Tossée : On pend la crémaillère !

Thérèse KOZLOWSKI

Adjointe au Maire

Secteur Sud

13/03/2009

Astronomie et Ecologie : Hubert Reeves

Hier soir. Le Sébasto (Lille).

photo.jpg

 

L'astronomie pour expliquer d'où on vient…

L'écologie pour maîtriser au mieux où on va…

La rencontre de deux mondes (deux sciences ?) en un seul homme : Hubert Reeves.

L'homme est fait de poussières d'étoiles : en effet, ce sont les étoiles qui ont permis la fabrication des atomes qui ont donné l'oxygène, essentiel pour arriver, au fil de l'évolution, à l'Homme.

Cet homme dont l'intelligence a permis de compenser sa fragilité face au monde animal : qu'est, physiquement, un homme face à un ours, un tigre, un mammouth…?

De façon tout à fait unique dans le monde animal, cette intelligence engendre l'art, la science, et la compassion. Cette compassion va à l'encontre de l'instinct de survie des espèces qui favorisent toujours les individus les plus forts et nous amène, nous les Hommes, à secourir les plus faibles.

Devant le constat de saccage de notre planète par l'Homme, et ce depuis la nuit des temps :

  • atteinte à la biodiversité (d'ici à la fin de ce siècle, 50 % des espèces auront disparu),
  • augmentation des émissions de gaz à effets de serre,
  • augmentation de la température et fonte des glaciers, de la banquise,
  • augmentation du niveau de la mer (avec son lot de migrations des réfugiés écologiques),
  • pollutions de l'eau, de l'air…,

Le côté positif est la prise de conscience générale de ce danger (même la Chine replante des forêts massivement !). L'inconnue, et ellephoto_1.jpg est de taille, est de savoir le temps qu'il faudra pour remédier à ces catastrophes écologiques annoncées : plus nous irons vite à mettre en œuvre les solutions, plus nous avons des chances de nous en sortir.

photo_2.jpg

La terre est tout ce que nous avons pour vivre et nous devons la protéger, non pas pour la sauver, mais pour sauver l'humanité.

"L'IMPORTANT N'EST PAS D'ÊTRE OPTIMISTE OU PESSIMISTE, MAIS D'ÊTRE DÉTERMINÉ À FAIRE CE QU'IL FAUT."

Thérèse KOZLOWSKI - Adjointe au Maire, chargée du secteur Sud - tkozlowski@ville-tourcoing.fr

Pour aller plus loin : http://www.hubertreeves.info

21/02/2009

Hôpital de Tourcoing : La Bourse ou la Vie ?

Conseil Municipal du 19 février 2009

CHDRON.gif

Lors des vœux au CH Dron, l'annonce par le corps médical du projet de fermeture des services de chirurgie et d'imagerie la nuit, les week-ends et jours fériés par l'ARH (Agence Régionale d'Hospitalisation), sous prétexte de mutualiser les moyens des hôpitaux de la région, a fait l'effet d'une bombe. Quel est l'objectif de l'ARH ? Mettre la rentabilité au cœur de l'activité de l'hôpital en lieu et place de la santé et de la prévention !

La philosophie de l'hôpital-entreprise risque de mettre en cause tous les progrès des dernières décennies au niveau de notre santé. Le cœur de la loi Bachelot est la Tarification à l'Activité.

A partir du moment où l'objectif assigné à l'hôpital public est de jauger son activité et son financement à partir d'un indicateur marchand, l'objectif de santé passe au second plan. Une opération bien codifiée sera toujours plus rentable qu'une activité d'éducation qui ne l'est pas. La mise en déficit des hôpitaux publics est également un geste politique pour forcer les hôpitaux à réduire leurs effectifs et ouvrir ainsi un espace plus grand au secteur privé. La politique des ARH pour fermer hôpitaux et maternités de proximité, officiellement pour des raisons de sécurité, vise en fait le même objectif. Le statu quo est-il pour autant une solution ? A l'évidence non. Notre système de santé et d'assurance maladie souffre d'un manque de réformes, mais l'indicateur autour duquel construire cette réforme doit être un indicateur sanitaire. Il faut répondre à la question de l'accès aux soins sur l'ensemble du territoire. Mais il faut aller en amont chercher la cause de la crise de l'accès aux soins, dans la croissance des maladies chroniques.

Le groupe des EluEs L'Ecologie les Verts soutient l'initiative de la Coordination Nationale de Défense des Hôpitaux et Maternités de proximité et des autres comités (contre les franchises, pour les services publics) pour défendre l'hôpital public, mais il faut aller plus loin. Il ne suffit pas de s'opposer à la loi Bachelot. Il faut proposer un projet de réforme pour permettre à notre système de santé et d'assurance maladie de répondre la crise sanitaire et éviter de creuser encore davantage le fossé entre les « nantis » qui auront accès aux soins et les autres qui, déjà, ne se soignent plus pour des raisons de coûts...

A Tourcoing, il faut également se mobiliser contre la fermeture de ces deux services de l'Hôpital Dron : quand il y a une forte mobilisation des habitants, des syndicats, des professionnels et des éluEs pour défendre leur hôpital, le gouvernement recule (exemple de Sainte-Affrique).

En conséquence, Monsieur le Maire, les éluEs écologistes voteront ce vœu.

Thérèse Kozlowski - Adjointe au Maire

De la transfrontaliérité…

_081108-train.jpgDimanche. 19 h 35. Gare de Mouscron.
Comment rentrer à Tourcoing ?

 

Un train à 20 h 39 qui arrive 44 mn plus tard à Tourcoing, avec changement à… Lille Flandres !!!!!!!!!!!!!!!!! 

Le suivant lundi matin avec un trajet de 5 mn.


Le chauffeur de bus : pas de liaison non plus pour atteindre un point de la frontière au Mont-à-Leux, à la Marlière ou au Risquons-tout, pour trouver un bus Transpole…
Un passant habitué au trajet : reprendre le train jusque Herseaux. Aller à pied de la gare jusque Wattrelos pour reprendre le 32 jusque Tourcoing Centre…
Certes tous les chemins mènent à Rome… mais peut-on espérer que cette frontière qui devrait ne plus exister que dans nos têtes, soit un jour franchie plus facilement par nos transports en commun.
Les éluEs du groupe "L'écologie-Les verts" de Tourcoing travaillent à rétablir la Gare de Tourcoing dans son rôle de centralité urbaine dans le cadre de lapolitique de transport de la Communauté Urbaine, de la Région et du Plan de Développement Urbain.

Thérèse Kozlowski - Adjointe au Maire du Secteur Sud

 

21/12/2008

Thérèse Kozlowski se présente :

11.jpgDepuis mars 2008, adjointe au Maire pour le secteur Sud, au sein du Groupe L'Écologie Les Verts, je m'occupe plus précisément de la démocratie participative et de la proximité pour les quartiers suivants : Marlière, Virolois, Épidème, Gambetta, Blanc-Seau.


19/12/2008

Thérèse Kozlowski : Grenelle de l’Environnement : des Mesurettes !

Grenelle de l’Environnement : des Mesurettes !

 

Aujourd'hui il me semble que tous partagent le constat fait par Les Verts et les Ecologistes depuis 30 ans : le climat se dérègle, l’alimentation, l'eau et les sols sont pollués, notre santé est menacée par les produits chimiques toxiques, les pauvres en paieront durement les conséquences.

 

Cependant, il faut bien admettre que le Grenelle de l’Environnement, porté par le gouvernement de Nicolas Sarkozy, n’égrène que des annonces, alors que les mesures réelles ne sont pas au rendez-vous et nous assistons même à des reculs, par exemple :

 

- Transports : la baisse des vitesses sur routes et autoroutes, prévue au Grenelle de l’Environnement, n'a pas été votée ; le système du bonus malus uniquement à l'achat d'un véhicule est en-deça des objectifs, une taxe annuelle aurait été plus dissuasive pour les amateurs de véhicules émetteurs de CO2 et voraces en carburant ; le lobby automobile a fait pression sur le gouvernement : le seuil de cette taxe a été relevé à 130 g CO2/km (au lieu de 120),

 

- Autoroutes : vue l'urgence de baisser les émissions de gaz à effet de serre, la mesure la plus pertinente aurait été de geler les projets autoroutiers, ce n'est, hélas pas le cas… Lyon – Saint-Étienne a été confirmé. Quant aux contournantes urbaines Arles, Bordeaux, Strasbourg, Caen, Gap, Chambéry, Dijon, Grenoble, Lanagevin... aucun projet n’a été stoppé.

 

- OGM : Les conclusions des groupes de travail du Grenelle de l’Environnement avaient pourtant admis le droit de produire sans OGM, mais les sénateurs UMP ont suivi le lobbying des grands semenciers contre la majorité de l’opinion et contre l’intérêt général, et ce point du Grenelle n'a pas été adopté. Pire, les protecteurs de la nature sont envoyés en prison !

 

La liste serait longue et ces renoncements auront de graves conséquences pour les Tourquennois, j’en veux pour preuve le refus, par la ministre de la santé, de baisser les niveaux d’émission de micro ondes des antennes de téléphonie mobile.

 

Il faut se rendre à l'évidence : les promesses du Grenelle de l’Environnement ne sont pas tenues… et se sont transformées dans le meilleur des cas en Mesurettes.

 

Nicolas Sarkozy et ceux qui le soutiennent à Tourcoing vont faire de très mauvais choix préjudiciables aujourd’hui, demain et après-demain …. à l’ensemble de notre cité.

 

 

 

 

Pour le groupe des Elu(e)s « L’Ecologie, Les Verts »

Thérèse Kozlowski

Adjointe au Maire.

tkozlowski@ville-tourcoing.fr